27312 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter

INFECTIONS NOSOCOMIALES: Les dangers du dioxyde de titane à l’hôpital


Actualité publiée le 07-11-2011
Comité développement durable santé

« Risque émergent ? », interroge le Comité développement durable santé (C2DS) qui souligne l’utilisation massive du dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire à l’hôpital pour lutter contre les infections nosocomiales.  Une substance reconnue pour ses pouvoirs antibactériens donc, mais également classée cancérigène possible pour l’homme… Alors, personnels et usagers en danger ? Le C2DS en appelle au principe de précaution.

Le dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire est classé cancérigène possible pour l’homme

(2B), par le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) depuis 2007, considéré comme un perturbateur des fonctions cérébrales par une étude du CEA d’octobre 2011 (portant sur la présence de nanoparticules dans les crèmes solaires que l’Afssaps recommande de ne pas utiliser)… L’Europe est consciente des risques et une directive (78/176/CEE) du Conseil de l’Europe considère que les déchets provenant de l'industrie du dioxyde de titane présentent des risques préjudiciables pour la santé de l'homme ainsi que pour l'environnement. Aujourd’hui, le dioxyde de titane est utilisé dans de très nombreux secteurs de l’industrie cosmétique, pharmaceutique, agroalimentaire, automobile, bâtiment.

 

Le dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire est plébiscité à l’hôpital. Pourquoi ?

Parce que ce composé permet, en présence de rayon UV, de détruire les bactéries et autres polluants présents dans l’atmosphère tout en ne dégageant que des molécules d’eau et du dioxyde de carbone. Face à la problématique des infections nosocomiales, le souligne l’intérêt et l’engouement des établissements de santé pour ce composé.

Le C2DS avait alerté dès août 2010, le Ministère de la Santé et l’ANSES sur l’utilisation massive à l’hôpital de produits contenant du dioxyde de titane sous forme nanoparticulaire et avait proposé la « mise en œuvre d’une procédure d’autorisation de mise sur le marché de matériaux de construction hospitalier».  Pour le C2DS, il convient donc de prévenir et de diminuer, en particulier dans le cadre du chantier de la restructuration hospitalière, la pollution provoquée par ces substances à l'état nanoparticulaire, afin de préserver la santé des personnels hospitaliers et des usagers des établissements de santé.

Le Comité rappelle le peu de recul scientifique sur ces substances et sur les conséquences sanitaires d’une multi-exposition pour les personnels et les usagers. Il interpelle : «  Le dioxyde de titane se libère-t-il alors dans l’atmosphère et affecte-il les cellules vivantes de la même manière qu’il détruit les bactéries ? » et suggère 9 mesures dont l’inventaire des produits contenant du TIO2 et l’arrêt de nouvelles utilisations en application du principe de précaution.

Source: Communication C2DS

Accéder aux dernières actualités sur les Infections nosocomiales

Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 07/11/2011 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Infirmier
Hôpital
Environnement
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
LEUCÉMIE MYÉLOÏDE CHRONIQUE: Un ADO pour éradiquer les cellules souches du cancer
Actualité publiée il y a 2h41mn
MICROBIOTE: L’huile de poisson stimule les bactéries intestinales anti-prise de poids
Actualité publiée il y a 2h17mn
SUICIDE: Travailler sur la prise de décision plutôt que sur le stress et la dépression
Actualité publiée il y a 2h16mn
TUBERCULOSE: Etouffer Mycobacterium via son gène de propagation
Actualité publiée il y a 1h13mn
PARALYSIE: Un exosquelette bionique qui rétablit un contrôle moteur
Actualité publiée hier
ALCOOL: Pour un dépistage systématique chez les jeunes
Actualité publiée hier
HYPERTENSION: Une petite sieste, moins de pression et moins de médicaments!
Actualité publiée hier
SANTÉ au TRAVAIL: Augmenter les salaires pour réduire le tabagisme?
Actualité publiée hier
PRÉ et PROBIOTIQUES : L’espoir de pouvoir moduler le microbiote
Actualité publiée hier
NÉVROSE: Alimentée par l’excès de pensées?
Actualité publiée il y a 4 jours
SÉDENTARITÉ: 5 heures d'écran par jour et c’est le risque d’embolie fatale
Actualité publiée il y a 3 jours
CAFÉ: Pourquoi il est déconseillé en cas d’hypertension
Actualité publiée il y a 4 jours
ALZHEIMER: 9 facteurs de risque impliqués dans les 2 tiers des cas
Actualité publiée il y a 8 jours
CANCER: Quelques règles de vie simples pour y échapper
Actualité publiée il y a 7 jours
PSYCHO: Trop de perfectionnisme finit par mener au burn out
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ : Mais d’où viendra le progrès ?
Actualité publiée il y a 2 jours
IMMUNITÉ: Pour éviter de tomber malade, dormez suffisamment
Actualité publiée il y a 2 jours
PARKINSON: La stimulation magnétique efficace contre les troubles de la marche
Actualité publiée il y a 2 jours
MORT SUBITE CARDIAQUE: Découverte d’un gène de susceptibilité
Actualité publiée il y a 2 jours
FEMME, JEUNE, DIABÉTIQUE: Attention risque de crise cardiaque multiplié par 6
Actualité publiée il y a 2 jours
SOIN des PLAIES: L’embryon, un exemple à suivre pour la cicatrisation
Actualité publiée il y a 3 jours
Vaccin anti-CHLAMYDIA: Le koala montre la voie
Actualité publiée il y a 3 jours
POLLUTION: Elle affûte les marqueurs de risque cardiaque
Actualité publiée il y a 3 jours
Chirurgie du PROLAPSUS: Les patientes doivent être mieux informées
Actualité publiée il y a 3 jours
Excès d’ALCOOL: Peut-on éviter la gueule de bois?
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: L’hypothèse d'une surchauffe des neurones
Actualité publiée il y a 4 jours
SÉCURITÉ SANITAIRE: Les plages de sable, des nids à microbes?
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ: Boire de l’eau avant chaque repas augmente la perte de poids
Actualité publiée il y a 5 jours
MIGRAINE chez l’enfant: Pourquoi les maux de tête augmentent à la rentrée
Actualité publiée il y a 5 jours
ACOUPHÈNES: Vers un traitement capable de calmer le noyau cochléaire
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques