26568 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter

SYSTÈME de SANTÉ : Le Brésil, vers la faillite du système de soins ?


Actualité publiée le 09-09-2010
OMS

Au départ, depuis 1988, un système de santé « unifié » chargé d’assurer à chaque Brésilien un accès aux soins primaires, aujourd’hui un déficit tel que 75% des brésiliens sont contraints de prendre directement en charge leurs soins de santé. Le Brésil s’oriente ainsi vers une « médecine à 2 vitesses », un accès aux soins de pointe pour les plus riches qui contractent une assurance santé privée et les plus pauvres contraints de rester sur le régime unifié. Seule avancée positive, la décentralisation d’une part des responsabilités et du financement du régime vers les municipalités qui, pour des raisons de proximité, a permis une forte baisse de la mortalité infantile et une augmentation générale de l’espérance de vie.

 

Pourtant, en 1988, alors que la moitié de la population du Brésil n'avait pas d’assurance, une précédente réforme du système de santé brésilien avait permis la couverture de millions de personnes, mais comme dans la plupart des pays, les dépenses de santé sont en déficit. 20 années plus tard, plus de 75% des habitants doivent encore prendre en charge leur couverture des soins de santé. Le Programme de santé familiale (Programa de Saúde da Família) couvre actuellement gratuitement les plus démunis soit quelque 97 millions de Brésiliens, emploie plus de 30.000 équipes de professionnels de santé dédiées aux communautés les plus pauvres et isolées du pays.

 

Si le système de santé « unifié » brésilien offre aujourd’hui toute la gamme de services hospitaliers, jusqu’à la chirurgie cardiaque et aux examens d’imagerie médicale sophistiqués et de diagnostic de laboratoire. Il est censé assurer également un programme de vaccination élargi, des campagnes de prévention, les soins dentaires de base et prendre en charge jusqu’à 90% de nombreux médicaments essentiels, son déficit de financement provoque de sérieuses déficiences des infrastructures de base et un manque croissant de personnels de santé dans les établissements. Les urgences sont débordées, faute d’accès aux soins primaires et de suivi.

 

Un système défaillant : Si le financement du système est décentralisé vers les 26 états du pays et les 5.000 directions municipales, si les États sont tenus d'allouer un minimum de 12% de leur budget à la santé, les municipalités 15% et si le gouvernement brésilien est censé y contribuer aussi, la réalité est loin d’être positive : plus de la moitié des 26 États ne respectent pas l'objectif de financement requis de 12%. Le concept très large des dépenses de santé fait que les états utilisent parfois les budgets « santé » pour l'assainissement ou l'assurance santé complémentaire des fonctionnaires au détriment de la santé de la population. Le budget santé du Brésil, au niveau fédéral, est en déficit et ne peut plus assurer ne serait-ce que les soins primaires. Selon l’OMS, la dépense santé annuelle par habitant s’élève à 252$, après l'Argentine (336$) et l'Uruguay (431$). 73 milliards de dollars de fonds publics seraient aujourd’hui nécessaires pour maintenir le système santé brésilien, permettant une couverture supplémentaire de 100$ par habitant.

 

Des assurances privées pour les plus riches : Aujourd’hui, de nombreux Brésiliens ont du opter pour des complémentaires privées et le Brésil en vient à un système de santé à deux vitesses, avec la possibilité de couvrir ses soins de santé par des assurances complémentaires privées ouvrant à réduction d'impôt, ou bien de cotiser au système de santé unifié à travers l’impôt sur le revenu. Mais la tendance va à la souscription auprès d’assurances privées avec une augmentation de plus de 20% des contrats de couverture privée sur la dernière année. Une option réservée aux personnes à hauts revenus, les plus pauvres devant faire avec le système unifié de santé.

 

Seul bon point, la décentralisation : Pourtant, l’OMS constate des améliorations significatives dans les résultats des soins de santé au Brésil. La décentralisation d’une partie des responsabilités vers les municipalités a eu un impact significatif sur les indicateurs de santé comme sur la mortalité infantile qui a diminué de 46/1.000 en 1990 à 18/1.000 naissances en 2008. L’espérance de vie a également augmenté, passant de 67 ans en 1990 à près de 73 ans en 2008. Les inégalités régionales ont également diminué.

 

Deux autres exemples d’actualité viennent à l’esprit : La toute récente réforme de santé aux Etats-Unis avec son objectif prioritaire d’étendre la couverture santé aux 32 millions d’Américains qui en étaient dépourvus, dont une partie du financement est elle aussi déléguée aux Etats mais avec cette quasi obligation pour chaque américain « de se couvrir » et ce budget colossal de sur 9 ans. L’exemple français, plus largement social mais dont le déficit croissant qui fait l’objet du tout récent rapport de la Cour des comptes, contraint la sécurité sociale à réduire petit à petit sa couverture et les complémentaires à se désengager (médicaments) ou à augmenter les primes de souscription (nouvelle taxation des contrats).

Le système de santé brésilien, un exemple ou une mise en garde de l’OMS ?

 

Source : OMS, mise en ligne Alexis Yapnine, Santé log, le 9 septembre 2010

Accéder aux dernières actualités de l’OMS,  sur la réforme de santé aux U.S.

Lire aussi : SECURITÉ SOCIALE : Un déficit 2010 supérieur à 30 milliards d’euros, selon la Cour des Comptes DÉFICITS de SANTÉ et INÉGALITÉS : Principales recommandations de la Cour des Comptes -


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 09/09/2010 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
publicité
PLANIFICATION: Ces neurones de l'amygdale prêts à tout pour une récompense
Actualité publiée hier
HYGIÈNE BUCCODENTAIRE: Le chewing gum, un attrape-bactéries?
Actualité publiée hier
GÉNÉRIQUES: 700 produits dans le collimateur de l’Agence européenne
Actualité publiée il y a 4 jours
TEMPS D’ÉCRAN: Pourquoi il faut revoir les directives pour les enfants
Actualité publiée il y a 2 jours
e-CIGARETTE: Des données accablantes sur le risque de cancer associé
Actualité publiée il y a 6 jours
COUPLE: La santé, c’est meilleur à deux
Actualité publiée il y a 7 jours
PSYCHO: Le stress social, ennemi de l’empathie
Actualité publiée il y a 3 jours
MÉLANOME: 4 tasses de café par jour pour réduire de 20% son risque
Actualité publiée hier
CANCER: Déni face aux symptômes et peur du diagnostic
Actualité publiée hier
HTA: Un implant révolutionnaire qui fait baisser la tension
Actualité publiée hier
ALCOOL: La régularité autant que la quantité augmente le risque de cirrhose
Actualité publiée il y a 2 jours
NUTRITION: Umami et kokumi, ces goûts bénéfiques pour la santé
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER: 10 nouveaux anticorps contre la prolifération tumorale
Actualité publiée il y a 2 jours
SUICIDE: Tentatives chez les parents, risque accru chez les enfants
Actualité publiée il y a 2 jours
MÉTACOGNITION: Êtes-vous un rêveur éveillé?
Actualité publiée il y a 3 jours
Maladie PULMONAIRE: Le jus de betterave facilite l’exercice physique
Actualité publiée il y a 3 jours
AVC: Prévenir la négligence à gauche quand la lésion est à droite
Actualité publiée il y a 3 jours
LONGÉVITÉ: Et si l’on rallongeait nos télomères pour vivre plus longtemps?
Actualité publiée il y a 3 jours
IMAGERIE: Des couches jetables au service de la microscopie
Actualité publiée il y a 4 jours
CANNABIS: Sur Twitter on est plutôt pour
Actualité publiée il y a 4 jours
ÉPILEPSIE: Découverte d’un réseau génétique épileptique
Actualité publiée il y a 4 jours
X FRAGILE: Identification d'un nouveau mécanisme moléculaire
Actualité publiée il y a 5 jours
PNEUMONIE: Elle multiplie le risque cardiaque
Actualité publiée il y a 5 jours
CRISE CARDIAQUE: Un test sanguin bien plus fin pour les femmes
Actualité publiée il y a 5 jours
CONTRACEPTIFS HORMONAUX: A long terme, un risque de gliome?
Actualité publiée il y a 5 jours
CANCER: L’éligibilité à la thérapie ciblée par simple prise de sang
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ: Et si l’on parlait de jet lag social?
Actualité publiée il y a 6 jours
BISPHÉNOL A: Baisse de la dose tolérable vs absence de danger, le paradoxe européen
Actualité publiée il y a 6 jours
DYSPAREUNIE: Quel risque de douleurs lors des rapports sexuels après l’accouchement ?
Actualité publiée il y a 6 jours
ARTHROSE, OSTÉOPOROSE: L’espoir d’une nouvelle thérapie cellulaire
Actualité publiée il y a 6 jours
INSUFFISANCE CARDIAQUE: 1 boisson alcoolisée par jour réduit de 20% le risque
Actualité publiée il y a 7 jours
HYPERACTIVITÉ (TDAH): Et si le sommeil était la clé du traitement?
Actualité publiée il y a 7 jours
EXERCICE: La marche en groupe, des bienfaits bien réels pour la santé
Actualité publiée il y a 7 jours
OBÉSITÉ: Et si 2 hormones et quelques neurones régulaient notre adiposité
Actualité publiée il y a 7 jours
GÉNOME: L'ingénierie ciblée pour produire des bébés parfaits?
Actualité publiée il y a 8 jours
DÉVELOPPEMENT: La co-parentalité positive fait l’adaptation de l’enfant
Actualité publiée il y a 8 jours
OBÉSITÉ: Les médicaments de perte de poids légitimés par les experts
Actualité publiée il y a 9 jours
DÉVELOPPEMENT: L’autonomie fait des enfants plus intelligents
Actualité publiée il y a 9 jours
ARTHROSE: Trop de talon et les genoux craquent
Actualité publiée il y a 11 jours
SOMMEIL: Bien dormir, un atout indispensable pour passer une bonne journée
Actualité publiée il y a 9 jours
EXERCICE: Du jus de betterave pour la performance sportive?
Actualité publiée il y a 8 jours
VACCIN méningococcique: Adaptation des recos face aux difficultés d’approvisionnement
Actualité publiée il y a 9 jours
VISION: Restauration de la vue, interventions, le cerveau a son mot à dire
Actualité publiée il y a 9 jours
BISPHÉNOL A: Il blesse plus sévèrement le cœur des femmes
Actualité publiée il y a 9 jours
HORLOGE BIOLOGIQUE: Le cortisol pour une resynchro
Actualité publiée il y a 9 jours
AMIANTE: La surveillance reste plus que jamais d’actualité
Actualité publiée il y a 8 jours
DYSTROPHIE MUSCULAIRE: Une thérapie génique pour restaurer la force
Actualité publiée il y a 9 jours
AUTISME: 39% des cas ne sont pas repérables en consultation de routine
Actualité publiée il y a 8 jours
ALZHEIMER: Le choc thermique pour réparer les connexions?
Actualité publiée il y a 10 jours
PSYCHO: Comment on peut avouer ce qu’on n’a pas commis
Actualité publiée il y a 10 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques