34985 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

TUBERCULOSE : LA STRATEGIE DOTS, cette inconnue


Actualité publiée le 22-12-2009
OMS

Positif, mais… peut mieux faire, bien sûr. L’année 2009, s’est terminée sur un bilan de la tuberculose positif dans le monde, on le sait, pour l’OMS, qui a publié ce mois-ci ses dernières statistiques portant sur les quinze années écoulées. Mais si le traitement moderne de la tuberculose est efficace, grâce à un arsenal antibiotique ciblé, il reste que « des millions de personnes n’ont toujours pas accès à des soins de qualité », selon les termes de l’OMS, il reste aussi à généraliser à la planète la stratégie DOTS, créée spécialement pour la prise en charge de la tuberculose et qui devrait éviter ces catastrophes appelées TBMR : tuberculose à bacille multi-résistants et tuberculose ultra-résistante : TBUR.

La stratégie DOTS, bras armé du programme « Stop TB » (Halte à la tuberculose), signifie « Direct observed treatment short-course » soit traitement court (mais efficace !) sous surveillance directe (des soignants), car le fléau le plus lourd ici est la rupture de l’observance – volontaire, par manque d’information le plus souvent, involontaire par difficulté d’accès aux médicaments, ou simplement à des structures de soins. DOTS, qui peut aussi bien s’appliquer chez nous que dans les pays en développement, ne renchérit pas le coût global du traitement. Il faut simplement – si l’on peut dire – un personnel soignant en suffisance…

La disponibilité de laboratoires d’analyses pour le dépistage et le diagnostic d’une part, le suivi thérapeutique d’autre part, est une nécessité absolue pour une lutte efficace contre la tuberculose. Ainsi les pays en développement ont autant besoin de médicaments et de personnels médicaux et paramédicaux (qui ne choisissent pas d’aller travailler hors de leur pays) que de biologistes et de matériel d’analyse.

La stratégie DOTS, Proposée pour la première fois il y a quinze ans, est en fait un des éléments-clés d’une stratégie plus globale de l’OMS. Pour assurer la poursuite de cette stratégie, l’OMS a clairement défini cinq exigences : un engagement politique accompagné d’un financement accru et durable ; le dépistage des cas (latents ou évidents) par un examen bactériologique de qualité avérée ; le traitement standardisé et supervisé, accompagné d’un soutien au patient ; un système efficace d’approvisionnement et de gestion des médicaments; un système de suivi et d’évaluation, mesurant l’action du traitement.

S’attaquer parallèlement à ces fléaux chroniques, permettra d’avancer rapidement : la co-infection TB/VIH, la TBMR, la TBUR… et autres défis. En plus d’apporter sur le terrain des équipes soignantes et des contingents de médicaments et de tests/matériels de biologie, on ne doit pas oublier que les pays développés doivent contribuer au renforcement des systèmes de santé, notamment à l’organisation et au fonctionnement de structures d’accueil là où on en manque encore : c’est l’hôpital qui doit aller à la population, et non le contraire… quand se rendre dans un centre de soins suppose de faire des dizaines de kilomètres…

Il est utile de rappeler le bilan publié début décembre par l’OMS : en 15 ans, quelque 36 millions de personnes ont été guéries de la tuberculose grâce à DOTS, « une méthode rigoureuse de traitement ». Le taux de guérison est de 87 % des patients traités, la cible souhaitable de 85 % a été dépassée pour la première fois dans 53 pays.

Mais on ne doit pas ignorer cet autre cri d’alarme de l’OMS : si nous n’avons pas d’aide pour combler notre déficit de 2 milliards de dollars (du programme Stop TB) et financer les soins et la lutte en 2010, les plus vulnérables n’auront toujours pas droit aux avantages dont tant d’autres ont déjà bénéficié…

Source : Organisation mondiale de la Santé, Genève, mise en ligne Louis-Marie Sibuée, Santé log, le 22 décembre 2009


Accéder
aux actualités sur la Tuberculose


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 22/12/2009 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
OBÉSITÉ: L'enzyme detox et naturelle qui élimine le glucose
Actualité publiée hier
PLAIES CHRONIQUES: Détecter l'infection au chevet du patient
Actualité publiée hier
DMLA: Les promesses des statines pour rétablir l’acuité visuelle
Actualité publiée hier
PSYCHO: Pourquoi les émotions positives ne sont pas toujours positives
Actualité publiée il y a 2 jours
FIBROMYALGIE: La consommation d’alcool réduit le handicap et la douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
DOULEUR CHRONIQUE: La méditation réduit de 20% les niveaux de douleur
Actualité publiée il y a 2 jours
CANCER du SEIN: 1 sur 2 pourrait être évité par un mode de vie sain après la ménopause
Actualité publiée il y a 3 jours
DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer
Actualité publiée il y a 3 jours
TABAGISME: L'interdire dans les lieux publics réduit bien les méfaits du tabagisme passif
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER: Perte de poids importante à l'âge mûr, marqueur précoce de démence?
Actualité publiée il y a 3 jours
Syndrome du CÔLON IRRITABLE et déficit en vitamine D
Actualité publiée le 06-02-2016
MICROBIOTE: Quand nos bactéries se battent pour notre santé
Actualité publiée le 06-02-2016
Maladie de CROHN : Traitements, réponse du microbiote et dysbiose intestinale
Actualité publiée le 06-02-2016
ALIMENTATION: Les fibres c'est bien, varier leurs sources, c'est mieux
Actualité publiée le 06-02-2016
VITAMINE D : Elle prolonge la rémission dans la maladie de Crohn
Actualité publiée le 06-02-2016
VIEILLISSEMENT: Protéger notre intestin protège notre immunité
Actualité publiée le 06-02-2016
OBÉSITÉ : Un supplément à base de fibres, pour garder un poids de santé
Actualité publiée le 06-02-2016
OBÉSITÉ: Trop de fructose durant la grossesse déprogramme le métabolisme fœtal
Actualité publiée il y a 4 jours
PARKINSON: Plus de 25 ans avant, les chutes annoncent déjà la maladie
Actualité publiée il y a 4 jours
CRISE CARDIAQUE: Risque, survie et récupération, tout est dans la forme physique!
Actualité publiée il y a 4 jours
CANCER COLORECTAL: Sting, une protéine clé de la réponse anti-tumorale
Actualité publiée il y a 4 jours
HORLOGE BIOLOGIQUE: Et si on écoutait un peu nos gènes ?
Actualité publiée il y a 5 jours
DIABÈTE: Une heure passée assis de trop, c’est 20% de risque en plus
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ INFANTILE: Un petit déjeuner protéiné modère l'apport calorique de la journée
Actualité publiée il y a 5 jours
ALLAITEMENT: Le microbiome du lait maternel détermine le microbiote de l'enfant
Actualité publiée il y a 5 jours
CHIRURGIE et PLAIES VASCULAIRES: Un matériau biodégradable pour une juste cicatrisation
Actualité publiée il y a 5 jours
TABAGISME PASSIF: Il prend la tête et donne du ventre aux enfants
Actualité publiée il y a 5 jours
OBÉSITÉ: Une cuisine mal rangée incite à grignoter
Actualité publiée il y a 6 jours
PLAIES INFECTÉES: L’electro-stimulation efficace contre l’infection
Actualité publiée il y a 6 jours
CANCER: Le mito-amorçage pour détecter les anticancéreux efficaces
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques