Vous recherchez une actualité
Actualités

ACTION NATIONALE : Le 2 avril, les Réseaux de santé mobilisés pour la continuité des soins

Actualité publiée il y a 8 années 9 mois 3 semaines
FREGIF

Depuis début 2011, faute de versement de l’Assurance Maladie, certains réseaux se retrouvent dans l’impossibilité de rémunérer leurs personnels ou de poursuivre leur fonctionnement…Les 90 Réseaux de santé franciliens se mobilisent donc aussi pour la Journée d’action nationale Santé de demain, 2 avril, pour la prise en charge en ville des patients, le soutien des proches et des professionnels. Car pour les Réseaux aussi, la situation financière devient critique.

Après avoir subi une baisse de 13% de leur budget début 2011, aucun réseau n'aurait encore reçu le versement de la part de l'Assurance Maladie prévu début mars. Pour de nombreux réseaux, ceci veut dire l'absence de salaire pour les personnels et de grandes difficultés de fonctionnement. Une situation non sans conséquences sur la capacité de leurs équipes composées de médecins, d'infirmiers, de psychologues, de diététiciens, d'assistants sociaux et d'administratifs…, à poursuivre leurs actions et à mettre à disposition de tous les franciliens un service de qualité en ville.


Les réseaux de santé franciliens représentent 90 réseaux de santé en Ile‐de‐France qui prennent en charge 22.500 patients par an. Le coût moyen annuel d'un patient pris en charge par un réseau étant de 1400 € environ/an. Les réseaux de santé, en étant facteur de diminution du nombre de jours d'hospitalisation et de passages aux urgences (au regard du coût journalier moyen d'une hospitalisation: 1000 €), permettent une prise en charge à moindre coût, pluridisciplinaire et personnalisée.

Les réseaux souhaitent aujourd'hui défendre,

• L'assurance d'une prise en charge globale: médicale, psychologique et sociale.

• L'orientation du patient en fonction de l'offre de soins disponible sur la ville.

• La mise à disposition de professionnels experts.

• La garantie d'un maintien à domicile de qualité veillant à la sécurité des patients complexes, tout en soutenant leur entourage et les soignants.

• La coordination de l'ensemble des ressources, aides humaines et matérielles, nécessaires au maintien à domicile en garantissant le lien avec tous les acteurs de la ville et de l'hôpital.

• La continuité dans la prise en charge du patient, en respectant la gradation des soins au service de son parcours de santé.

• L'accompagnement et le conseil apportés aux professionnels de proximité : médecins traitants, infirmiers, psychologues, kinésithérapeutes, diététiciens, ergothérapeutes, pharmaciens, aides soignantes, aides à domicile… tout en respectant les spécificités de chacun et sans se substituer à eux.

• L'accès à la prévention et l'éducation thérapeutique.

• La formation des professionnels de santé, médico‐sociaux et sociaux et l'information du grand public.

• La gratuité des services rendus aux patients, à leurs proches et aux professionnels.

Les représentants des Réseaux de santé d'Ile‐de‐France demandent à leurs tutelles, l'ARS Ile‐de‐France et la CRAMIF, de réagir rapidement pour que les engagements financiers soient tenus et que les Réseaux de santé puissent surmonter ces difficultés.

Ces réseaux, représentés à la manifestation du samedi 2 avril à Paris pour le droit à la santé pour tous ont également mis en place un manifeste de soutien intitulé « la continuité des soins en ville en danger »*.