Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL au VOLANT: Des mesures plus strictes pour les jeunes?

Actualité publiée il y a 8 années 6 mois 1 semaine
Sécurité Routière

Des mesures plus strictes contre l'alcool au volant seraient en cours de réflexion depuis plusieurs mois, selon le Parisien, motivées, en particulier par l’aggravation de la mortalité routière en avril 2011 (+19,9%) suite à une série d’accidents particulièrement graves et à un relâchement préoccupant des comportements. Une mesure qui concernerait surtout les jeunes avec un taux autorisé qui passerait de 0,5 à 0,2 gramme d’alcool/l de sang correspondant à un demi-verre de vin.

L'alcool est la première infraction mortelle sur les routes en France, devant la vitesse. En 2009, plus de 1.200 personnes ont été tuées dans des accidents avec abus d'alcool. Plus d'un quart des décès consécutifs aux accidents de la route pourrait être évité si tous les conducteurs respectaient la limitation légale de l'alcoolémie au volant.


La sécurité routière rappelle les principaux effets de l'alcool et les perturbations constatées dès le premier verre. Dès 0,50 g/litre de sang:

– le champ visuel est rétréci ;

– la perception du relief, de la profondeur et des distances est modifiée ;

– la sensibilité à l'éblouissement est plus importante ;

– la vigilance et la résistance à la fatigue diminuent ;

– la coordination des mouvements est perturbée ;

–le conducteur sous-évalue les risques et surestime ses capacités.

La mesure envisagée pour les jeunes serait donc équivalente à autoriser un demi-verre de vin.

La gravité des accidents corporels en avril 2011 a entraîné une forte hausse du nombre de personnes ayant perdu la vie sur les routes, avec 59 personnes tuées de plus qu'en avril 2010 (+19,9%), confirmant malheureusement la hausse inquiétante constatée depuis le début de l'année.

La Sécurité routière met en avant un relâchement inacceptable de certains comportements au volant et le Ministère de l'Intérieur vient de renouveler des directives aux préfets pour renforcer sans délai la présence de la police et de la gendarmerie sur l'ensemble des axes routiers et autoroutiers du territoire national, multiplier les contrôles de vitesse, d'alcoolémie et de stupéfiants.