Vous recherchez une actualité
Actualités

ALCOOL: Un Antioxydant, MitoQ, qui peut effacer “les traces” de l'alcool?

Actualité publiée il y a 8 années 6 mois 2 semaines
Hepatology

Ou plus exactement, un antioxydant peut éviter et réparer des dommages au foie causés par une consommation excessive d'alcool, selon cette étude de l'Université d'Alabama à Birmingham. Les résultats, publiés dans l’édition en ligne du 21 avril d’Hepatology -la revue de l’American Association for the Study of Liver Diseases- peuvent ouvrir la voie à des traitements pouvant inverser la stéatose hépatique, ou les dépôts lipidiques dans le foie qui entraînent la cirrhose et le cancer.

L'équipe de recherche, dirigé par le Pr. Victor-Darley Usmar, professeur de pathologie à l'UAB, a introduit une enzyme antioxydante appelé ubiquinone ciblée sur les mitochondries (Vignette et visuel) (petite partie de chaque cellule essentielle dans le processus énergétique cellulaire), ou MitoQ, dans des mitochondries de rats qui ont reçu de l'alcool chaque jour pendant cinq à six semaines en quantité suffisante pour refléter la consommation excessive chez un être humain.


Les personnes alcooliques chroniques, qui consomment une quantité d'alcool excessive chaque jour, font l'expérience d'une accumulation de graisse dans les cellules hépatiques. Quand l'alcool est métabolisé dans le foie, il crée des radicaux libres qui causent des dommages dans les mitochondries des cellules hépatiques, les empêchant d'utiliser des quantités suffisantes d'oxygène pour produire de l'énergie. En outre, cette faible teneur en oxygène appelé l'hypoxie aggrave ces dommages mitochondriaux et favorise la formation de dépôts graisseux qui peuvent évoluer vers la cirrhose.

MitoQ, un espoir de nouveau traitement: Le Pr. Darley-Usmar et ses collaborateurs suggèrent que l'antioxydant MitoQ est capable d'intercepter et de neutraliser les radicaux libres avant qu'ils ne puissent endommager les mitochondries et donc empêcher la cascade d'effets qui mène à la stéatose. "Il n'existe à ce jour aucune approche prometteuse pharmacologique pour prévenir ou réparer les dommages à long terme associés à ces dépôts graisseux dans le foie liés à la consommation excessive d'alcool», explique le Pr. Darley-Usmar. "Nos résultats suggèrent que MitoQ pourrait être un agent utile pour traiter les dommages causés au foie par une consommation prolongée d'alcool."

«Des études antérieures ont montré que MitoQ peut être administré en toute sécurité à long terme à l'Homme », ajoute le Pr. Balu Chacko, co-auteur de l'étude. "Cette enzyme a démontré son efficacité pour réduire des dommages au foie chez les patients atteints d'hépatite C et peut présenter un potentiel pour traiter les phases initiales de stéatose hépatique chez les patients alcooliques."

L'équipe de chercheurs est actuellement en discussion avec le National Institutes of Health pour développer toute une famille de médicaments basée sur les interactions avec les mitochondries. Elle suggère de tels médicaments pourraient être également efficaces dans le traitement des maladies cardio-vasculaires, rénales, des troubles neurodégénératifs et du syndrome métabolique. «Nous savons que les radicaux libres jouent un rôle dans les maladies humaines, et nous avons développé des antioxydants qui peuvent éliminer les radicaux libres en laboratoire.Si nos précédents essais sur les antioxydants chez l'Homme n'ont pas eu autant de succès que prévu, nous avons ici ciblé une partie spécifique de la cellule, les mitochondries. C'est une approche unique et l'un des rares essais pré-cliniques qui montre l'efficacité de ce type d'antioxydant. "

Rappelons que 90% des cirrhoses du foie sont liées à l'abus d'alcool et jusqu'à 30% des cancers du foie.