Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLAITEMENT MATERNEL: En France, seul un bébé sur 4 en profite encore à 6 mois

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 1 semaine
InVS

Que ce soit l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ou, pour la France, le Programme national Nutrition Santé, les autorités de santé partagent cet objectif d'un allaitement maternel exclusif jusqu'aux 6 mois de l’Enfant. Mais la réalité en France est loin d’atteindre cet objectif qui ne concerne qu’un nourrisson sur 4. Cette nouvelle analyse des données de l’étude Epifane appellent ainsi à mieux soutenir l’initiation et la poursuite de l’allaitement.

Si l'allaitement maternel exclusif est recommandé jusqu'à 6 mois, et au moins jusqu'à 4 mois, c'est un facteur de bonne santé tout au long de la vie, bénéfique pour le système immunitaire, pour le développement du cerveau de l'enfant, protecteur contre le risque d'obésité et d'HTA, et même contre le risque d'asthme et de démence, bien plus tard dans la vie. Sesbénéfices ont aussi été démontrés pour la mère: Si l'allaitement entraîne souvent l'arrêt des règles et offre ainsi une méthode naturelle de « contraception » durant les 6 mois qui suivent l'accouchement, il réduit également le risque de cancer du sein et de l'ovaire à un âge plus avancé et aide les femmes à retrouver plus vite leur poids de santé.


Cette analyse des données de l'étude Epifane, sur un échantillon aléatoire de 3.368 enfants, nés au cours du premier trimestre 2012, et dont les mères ont été interrogées à la maternité puis 1 mois, 4 mois, 8 mois et 12 mois après la naissance, nous livre des résultats bien décevants :

· A la maternité, 74 % des mères débutent un allaitement maternel,

· à 3 mois, seuls 40 % des nourrissons sont encore allaités,

· à 3 mois, seuls 21 % des nourrissons sont encore allaités de façon exclusive ou prédominante (sans complément de biberons de préparations pour nourrissons du commerce),

· à 6 mois, 23 % des enfants sont encore allaités,

· à un an, seuls 9 % le sont toujours.

Avec ces résultats, la France reste l'un des pays d'Europe où le taux d'initiation de l'allaitement maternel à la naissance est l'un des plus bas mais également l'un des pays où les mères qui choisissent d'allaiter leur enfant le font le moins longtemps. Les mères française ont donc besoin de plus de soutien et devraient être encouragées à maintenir un allaitement maternel si possible jusqu'aux 6 mois de l'Enfant. Un nouvel appel donc à de nouvelles actions pour encourager l'allaitement maternel et sa poursuite.

Autres actualités sur le même thème