Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLÉGATIONS de santé: Evaluation en attente pour les produits à base de plantes

Actualité publiée il y a 9 années 1 semaine 2 heures
EFSA

En 2011, 331 allégations auront été retirées et 1.548 allégations relatives à des «produits à base de plantes» auront été mises en attente par la Commission en attendant de déterminer la manière de procéder pour celles-ci. Effets antioxydants des polyphénols dans l’huile d’olive ou encore fibres nutritionnelles spécifiques en relation avec le contrôle du glucose dans le sang, un nombre important d’allégations de santé portées sur les aliments ont néanmoins reçu un avis favorable de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa). Les experts du groupe scientifique sur les produits diététiques, la nutrition et les allergies de l’Efsa viennent en effet d’achever, après 3 années de travaux, la publication des évaluations relatives au dernier groupe d’allégations. Ainsi, depuis 2008, 2.758 allégations de santé génériques portant sur des aliments, ont été examinées en vue de déterminer si elles reposaient ou non sur des bases scientifiques solides.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Une allégation est dite nutritionnelle quand elle fait référence à la teneur d'un nutriment dans un aliment (ex: "riche en calcium"), une allégation est dite de santé quand elle met en exergue un lien entre un nutriment ou un aliment et l'état de santé. Ces travaux permettront donc à la Commission européenne et aux États membres d'établir une liste des allégations autorisées pour les denrées alimentaires. Une fois approuvées, ces allégations pourront aider les consommateurs européens à faire des choix plus avisés en matière de régime alimentaire.


Une allégation sur cinq examinées à résultat favorable: Alors que le Professeur Albert Flynn, président du groupe scientifique de l'EFSA explique que les “experts ont évalué les allégations de façon systématique et objective, en appliquant les normes scientifiques les plus élevées”, un nombre considérable d'allégations portant sur des aliments est reconnu comme reposant sur des éléments scientifiques solides, y compris les allégations relatives à un large éventail de bénéfices pour la santé, conclut le groupe scientifique.

Les évaluations favorables ont porté principalement sur:

- des vitamines et des minéraux,

- des fibres nutritionnelles spécifiques en relation avec le contrôle du glucose dans le sang, le choléstérol sanguin ou encore le contrôle du poids,

- les cultures vivantes de yaourts et la digestion du lactose,

- les effets antioxydants des polyphénols dans l'huile d'olive,

- les noix en relation avec l'amélioration du fonctionnement des vaisseaux sanguins,

- les substituts de repas et le contrôle du poids,

- les acides gras et les fonctions du cœur,

- le rôle d'une série de subsituts du sucre (tels que le xylitol et le sorbitol) dans le maintien de la minéralisation des dents ou la diminution des taux de glucose dans le sang après les repas,

- les boissons contenant des hydrates de carbone/électrolytes et la créatine en relation avec les performances sportives.

Des évaluations défavorables ont été portées notamment dans les cas,

- où les informations fournies n'ont pas permis d'établir un lien entre l'aliment et l'effet allégué,

- de manque d'informations permettant d'identifier la substance sur laquelle repose l'allégation, de manque d'éléments permettant de prouver que l'effet allégué est bien bénéfique au maintien ou à l'amélioration des fonctions corporelles,

- de manque de précision concernant l'allégation de santé déclarée,

- d'insuffisance d'études sur l'homme avec des mesures fiables du bénéfice allégué sur la santé,

- d'allégations faisant référence à des catégories alimentaires considérées comme trop vastes pour être liées à des effets spécifiques.