Vous recherchez une actualité
Actualités

ALLÉGATIONS de santé: Les fibres reconnues bénéfiques pour le cholestérol et la digestion

Actualité publiée il y a 9 années 8 mois 1 semaine
EFSA

C’est une évaluation parmi les 535 nouvelles évaluations scientifiques de l’Agence européenne de sécurité des produits alimentaires (EFSA) qui contribuent à garantir le bien-fondé et la précision des allégations de l’étiquetage et de la publicité des denrées alimentaires, et contribuent de cette façon à aider les consommateurs à faire des choix sains en matière de régime alimentaire. Cette nouvelle série publiée par l’Efsa, aboutit à des conclusions favorables ou défavorables selon les types d’allégations.

Sur les 4 637 allégations que la Commission européenne a soumises à l'Agence européenne EFSA, entre juillet 2008 et mars 2010, l'EFSA devait évaluer 2.758 allégations pour juin 2011. L'EFSA a finalisé l'évaluation de la totalité des allégations de santé qui devaient être examinées pour cette date, soit 536 nouvelles allégations qui viennent s'ajouter aux 2.187 allégations déjà publiées.


Une allégation est dite nutritionnelle quand elle fait référence à la teneur d'un nutriment dans un aliment (ex: "riche en calcium"), une allégation est dite de santé quand elle met en exergue un lien entre un nutriment ou un aliment et l'état de santé.

6 critères défavorables pour l'allégation:

- éclaircissements nécessaires sur l'objectif de l'allégation

- lorsque la relation avec la santé n'est pas claire,

- libellé de l'allégation trop vague

- aliments insuffisamment caractérisés

- conditions d'utilisation/consommation trop vagues

- demandes dans d'autres langues que l'anglais!

Parmi ces 536 nouvelles allégations,

des résultats favorables, le lien entre:

· des fibres diététiques spécifiques et le cholestérol sanguin,

· les fibres de céréales et la fonction intestinale,

· les boissons riches en glucides et en électrolytes et les performances d'endurance,

· un faible taux de sodium et la pression sanguine,

· les fibres alimentaires et une augmentation réduite du glucose sanguin après les repas,

· la mélatonine et l'endormissement,

· un régime alimentaire très basses calories en relation avec le poids corporel.

Des résultats défavorables, comme pour des allégations (trop vagues) évoquant

· «la santé des femmes»

· «l'énergie mentale»

· des catégories de denrées alimentaires trop larges («les fruits et légumes» ou «les produits laitiers»)

Un groupe de 35 allégations restantes sera publié en juillet 2011.