Actualités

ALLERGIES: Comment les dominer pendant les examens?

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 5 jours
Asthme et Allergies

Rhinite et asthme allergiques peuvent constituer un véritable handicap dans la course aux diplômes. La saison des examens de fin dʼannée sʼannonce, celle des allergies respiratoires a déjà commencé. La réflexion peut-être perturbée par les maux de tête et les éternuements, et alimente le stress des épreuves. L’Association Asthme et allergies apporte quelques conseils aux étudiants.


Car il existe des solutions pour soigner les allergies respiratoires et leurs symptômes, fatigue, migraines, nez congestionné, éternuements en salve, yeux gonflés et douloureux… Ces symptômes récurrents de la rhinite allergique peuvent devenir un véritable handicap lorsque la période exige le meilleur de soi-même.

Les allergies respiratoires, un vrai handicap pour les étudiants: Une étude du Comité Français dʼObservation des Allergies (CFOA), réalisée en juin 2009 par lʼinstitut CSA1, a démontré à quel point les allergies respiratoires sont un handicap pour les étudiants aux examens:

· un quart des candidats au baccalauréat souffrent dʼune allergie respiratoire,

· 20% des jeunes allergiques sévères évoquent un frein dans leur scolarité directement imputable à leurs allergies,

· 42% de ces étudiants allergiques manquent dʼénergie, et évoquent des maux de tête suffisamment pénibles pour entraver les révisions et le bon suivi des cours,

· 33% dʼentre eux se plaignent également de difficultés à lire, du fait dʼune conjonctivite allergique. 75% des interrogés évoquent la nécessité de se moucher constamment,

· 34% évoquent la prise de médicaments à lʼorigine de somnolence.

Comment optimiser ses révisions en révisant son traitement allergique?

Quelques règles simples peuvent contribuer à diminuer les risques de crises, notamment chez les jeunes allergiques aux pollens:

· En prévention, consulter son allergologue avant même les premiers symptômes,

· Prendre son traitement dès les premiers symptômes pour limiter lʼimpact de lʼallergie et mieux la

· maîtriser,

· respecter au mieux les règles dʼéviction des allergènes (acariens et phanères dʼanimaux),

· éviter le contact avec les pollens, en évitant par exemple de réviser en plein air,

· avoir sur soi en permanence un traitement dʼurgence (inhalateur pour lʼasthme, gouttes à instiller dans les yeux ou le nez pour la rhinite) et notamment le jour de lʼexamen.