Vous recherchez une actualité
Actualités

AMBROISIE et allergie: Un pollen sous haute surveillance

Actualité publiée il y a 9 années 2 semaines 1 jour
Ministère de la Santé

Selon la zone infestée, jusqu’à 12 % de la population exposée souffrent d’allergie, en raison du pollen de cette plante de saison très envahissante. Quelques grains de pollen par m3 d’air sont causes de symptômes chez les sujets sensibles et dans 50% des cas d’allergie c’est l’asthme qui survient ou s’aggrave. Le Ministère de la Santé esrt donc contraint de se mobiliser, chaque année, avec les collectivités territoriales pour coordonner les mesures de destruction de cette plante, avant sa floraison, en début d’été.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Rhinite survenant en août-septembre et associant écoulement nasal, conjonctivite et symptômes respiratoires tels que la trachéite, la toux, et parfois urticaire ou eczéma, sont les symptômes les plus courants liés à l'ambroisie (Ambrosia artemisiifolia)désormais présente de plus en plus largement sur le territoire (Rhône Alpes, Aquitaine, Poitou-Charentes, Pays-de-la-Loire). Chaque année, environ 150.000 personnes en France sont concernés par l'allergie à l'ambroisie et sont traitées par anti-allergiques durant la période de pollinisation.


Les allergies provoquées par le pollen d'ambroisie sont directement proportionnelles la phase de floraison et de production de pollen.

Pour éviter la production de pollen et limiter la reproduction et l'expansion de la plante, les Ministère et les collectivités organisent la destruction systématique des plants d'ambroisie par arrachage, tontes ou fauchages répétés menés sur les seules zones contaminées par l'ambroisie, par le déchaumage de parcelles envahies ou même, lorsque c'est nécessaire par désherbants chimiques.