Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIBIORÉSISTANCE: Mieux la décrypter, la condition pour l'éliminer

Actualité publiée il y a 5 années 1 semaine 4 jours
OMS

Cette large incompréhension de l’opinion publique du processus et du défi de la résistance aux antibiotiques, révélée par une enquête multi-sites de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ouvre une nouvelle fenêtre de lutte : une meilleure information sur l’antibiorésistance est indispensable pour stopper sa progression.

· La résistance aux antibiotiques c'est bien celle des bactéries qui par glissement antigénique, en réponse aux antimicrobiens, développent des résistantes aux antibiotiques. C'est pourquoi l'usage excessif ou des « mauvais » antibiotiques favorisent l'émergence de ces résistances. · La résistance aux antibiotiques c'est pourtant celle de l'organisme dans l'esprit des trois quarts (76%) des personnes interrogées par cette enquête de l'OMS.


14 questions sur l'utilisation et la connaissance des antibiotiques à 10.000 répondants de 12 pays (l'Afrique du Sud, la Barbade, la Chine, l'Égypte, la Fédération de Russie, l'Inde, l'Indonésie, le Mexique, le Nigéria, la Serbie, le Soudan et le Viet Nam) révèlent les principales lacunes dans la compréhension et les idées fausses sur l'antibiorésistance. Ainsi, si 64% des répondants déclarent savoir que la résistance aux antibiotiques peut les concerner eux-mêmes et/ou leurs familles, les messages de base ne sont pas encore passés :

* 64% pensent que les antibiotiques peuvent être utilisés pour soigner les rhumes et la grippe, et ignorent donc leur absence d'efficacité sur les virus.

* 32% estiment pouvoir cesser leur traitement antibiotique dès que leur état s'améliore, mieux, et ignorent donc l'importance de l'observance pour l'efficacité du traitement.
* 76% pensent que la résistance aux antibiotiques survient lorsque l'organisme devient résistant, * 66% ignorent le risque d'infection résistante aux médicaments,

* 44% pensent que la résistance aux antibiotiques n'est un problème que pour les personnes qui prennent régulièrement des antibiotiques,

* 57% pensent qu'elles ne peuvent pas faire grand-chose,

* 64% s'en remettent aux experts médicaux pour résoudre le problème…

* 73% sont d'avis de réduire l'usage des antibiotiques dans l'élevage.

Les « Antibiotiques sont à manipuler avec précaution», répond l'OMS avec sa nouvelle campagne mondiale visant à mieux faire connaître le problème et à changer la manière dont les antibiotiques sont utilisés. « Il est urgent de mieux faire connaître la résistance aux antibiotiques», ajoute le Dr Keiji Fukuda, en charge de ce défi pour l'OMS, qui considère que parvenir à modifier les comportements, vis-à-vis des médicaments, reste l'un des défis sanitaires les plus importants.

Un petit test?

Autres actualités sur le même thème