Vous recherchez une actualité
Actualités

ARRÊT CARDIAQUE: Des signes avant-coureurs dans plus de 50% des cas

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 1 semaine
AHA Scientific Sessions 2013

La plupart des arrêts cardiaques sont précédés de signes avant-coureurs, et dans le mois qui précède, rappelle cette étude de l’Université de Portland, présentée aux Sessions 2013 de l’American Heart Association. Point sur ces alertes ou ces symptômes, dont une prise en compte plus sérieuse et systématique, pourrait permettre d’épargner de nombreuses vies.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'arrêt cardiaque survient lorsque le cœur s'arrête en raison d'une défaillance électrique. Les patients doivent recevoir rapidement une assistance par défibrillateur qui pourra rétablir un rythme cardiaque normal. Seules 9,5% des victimes d'arrêt cardiaque hors de l'hôpital survivent.


Les chercheurs de l'Oregon ont effectué leur analyse à partir des données d'une large étude menée auprès de plus d'1 million de personnes de la région de Portland. Ils ont suivi durant plus de 11 ans, des hommes d'âge moyen, âgés de 35 à 65 ans ayant eu un arrêt cardiaque hors de l'hôpital sur la période 2002-12 et ont analysé les symptômes et les antécédents de santé de ces hommes. Leurs conclusions interpellent :

· Parmi les 567 hommes qui ont subi un arrêt cardiaque en dehors de l'hôpital, 53% avaient déjà des symptômes avant l'arrêt cardiaque.

· Parmi ceux qui avaient des symptômes,

· 56% avaient éprouvé des douleurs de poitrine,

· 13% un essoufflement,

· 4% des étourdissements, des évanouissements ou des palpitations.

· Près de 80% de ces symptômes étaient intervenus entre 4 semaines et 1 heure avant la survenue de l'arrêt cardiaque.

· La plupart de ces hommes présentaient une maladie coronarienne, mais seul sur 2 avait subi des examens pour cette coronaropathie avant l'arrêt cardiaque.

En conclusion, dans plus d'un cas sur 2, des signes avant-coureurs sont perceptibles dans le mois qui précède l'arrêt. La leçon est donc de ne pas ignorer ces signes, a fortiori, lorsqu'ils se reproduisent et d'aller consulter. Car 9 personnes sur 10 victimes d'arrêt cardiaque hors de l'hôpital ne survivent pas.

Source: AHA Scientific Sessions 2013- Abstract 18987 Many sudden cardiac arrests preceded by warning signs (Visuels AHA)

Accéder aux dernières actualités sur l'Arrêt cardiaque

Autres actualités sur le même thème