Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: La différence d'âge des parents augmente aussi le risque

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 1 semaine
Molecular Psychiatry

Cette étude financée par l’Association Autism Speaks sur l’influence de l'âge des parents sur le risque d’autisme chez l'enfant, révèle un risque très accru chez les mères adolescentes, et en cas d’écart d’âge important entre les parents. Ces différents résultats, indépendants, et issus de l’analyse de données de près de 6 millions d’enfants dans 5 pays, suggèrent de multiples mécanismes en jeu contribuant à cette association entre l'âge des parents et le risque de TSA. Le point dans la revue Molecular Psychiatry.

Cette étude multisite, la plus importante jamais menée sur le risque d'autisme en fonction de l'âge des parents aboutit à 2 tout nouveaux résultats : Les taux d'autisme élevés - chez les enfants de mères adolescentes, - et chez les enfants dont les parents ont un écart d'âge important. L'étude confirme de précédentes conclusions, comme l'âge avancé des parents, de la mère comme du père.


Les chercheurs de l'Ecole de médecine Icahn au Mont Sinaï (New York) et de l'Institut Karolinska (Suède), ont constitué la plus grande base de données au monde, à partir des registres nationaux de santé de 5 pays (Danemark, Israël, Norvège, Suède et Australie), afin d'examiner à très grande échelle, cette relation entre l'âge des parents et l'autisme. L'objectif de départ était de déterminer si l'âge paternel ou maternel accroît indépendamment le risque d'autisme, et dans quelle mesure. L'analyse a porté sur les taux d'autisme chez 5.766.794 enfants dont 30.000 diagnostiqués avec l'autisme. Les enfants ont été suivis entre 5 et 25 ans.

L'analyse constate,

· Une influence indépendante de l'âge paternel, l'âge maternel et de la différence d'âge des parents sur le risque de TSA : le risque d'autisme s'avère

· accru de 66% chez les enfants nés de pères âgés de plus de 50 ans (vs 20 ans),

· accru de 28% chez les enfants nés de pères âgés de plus de 40 ans (vs 20 ans),

· accru de 15% chez les enfants nés de mères âgées de plus de 40 ans (vs 20 ans),

· accru de 18% chez les enfants nés de mères adolescentes (vs 20 ans),

· ce risque augmente encore lorsque l'âge des parents est plus élevé,

· ce risque augmente aussi avec l'élargissement de l'écart d'âge entre les parents : ces taux sont les plus élevés en cas de paternité entre 35 et 44 ans et lorsque la mère a 10 ans de moins ou lorsque la mère a la trentaine et le père 10 ans de moins.

Quelques explications ?

- Le risque plus élevé associé à l'âge avancé du père (plus de 50 ans) peut s'expliquer par l'incidence accrue des mutations génétiques dans le sperme, avec l'âge.

- Le risque associé à l'âge de la mère reste inexpliqué,

- Le risque associé à l'écart d'âge aussi.

Il y aurait donc bien plusieurs mécanismes eux-aussi indépendants qui viendraient expliquer ces niveaux de risque liés à l'âge des parents. Les auteurs appellent donc à poursuivre les recherches pour mieux comprendre ces mécanismes.

Source: Molecular Psychiatry 9 June 2015; doi: 10.1038/mp.2015.70 Autism risk associated with parental age and with increasing difference in age between the parents

Accéder aux dernières actualités sur l'Autisme

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log : Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Autres actualités sur le même thème