Vous recherchez une actualité
Actualités

AVC: Juste 2 barres de CHOCOLAT par semaine pour l'éviter?

Actualité publiée il y a 8 années 1 semaine 5 jours
Journal of the American College of Cardiology

Une « astuce » prouvée…pour les femmes seulement, puisque cette étude a porté sur près de 40.000 femmes. Mais qui n’est pas forcément à écarter par les hommes. Car ce n’est pas la première étude à mettre en évidence les bénéfices cardiovasculaires du chocolat. Ces nouvelles conclusions, publiées dans l’édition du 17 octobre du Journal of the American College of Cardiology permettront, pour une fois, de joindre l’utile à l’agréable.

De nombreuses preuves scientifiques indiquent déjà que le chocolat peut avoir des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire. La consommation du chocolat réduit la tension, améliore la fonction endothéliale et plaquettaire et l'insulino-résistance. Les flavonoïdes du chocolat ont également prouvé leur activité antioxydante en particulier sur le mauvais cholestérol (LDL).


En examinant l'association entre la consommation de chocolat et de risque d'AVC sur une cohorte de 39.227 femmes dont 33.372 femmes, âgées de 49 ans à 83 ans, sans antécédents de cancer, de maladie cardiovasculaire et de diabète, ces chercheurs du Karolinska Institutet (Stockholm, Suède) montrent que 50g de chocolat consommé par semaine font baisser –chez les femmes- de 15% le risque d'AVC.

La consommation du chocolat a été évaluée par questionnaire alimentaire auto-administré. Les femmes ont été invitées à indiquer combien de fois en moyenne, elles avaient consommé du chocolat et 95 autres aliments durant l'année précédente. Environ 90% de la consommation de chocolat en Suède était du chocolat au lait, contenant 30% de cacao.

La consommation du chocolat, inversement associée au risque d'AVC: Au cours d'un suivi moyen de 10,4 ans, les chercheurs constatent 1.549 accidents vasculaires cérébraux (AVC).

· La consommation du chocolat s'avère inversement associée au risque d'accident vasculaire cérébral.

· Le RR (facteur de risque) pour une augmentation de la consommation de chocolat de 50 g / semaine s'élève à 0,86 (RR : 0,86 IC : 95% de 0,77 à 0,96). Ce qui signifie que 50 g supplémentaires de chocolat par semaine entraînent une réduction du risque d'AVC de 15%.

· En prenant en compte le facteur hypertension, le RR (facteur de risque) pour une augmentation de la consommation de chocolat de 50 g / semaine s'élève

o à 0,89 (RR : 0,89 IC :95% de 0,73 à 1,09) pour les femmes ayant des antécédents d'hypertension

o et de 0,85 (RR : 0,85 IC :95% de 0,74 à 0,97) pour les femmes sans hypertension.

Donc cette étude ne signifie pas que ce résultat ne s'appliquerait pas aux hommes, aussi. En effet, une méta-analyse, publiée au 29 août dans le British Medical Journal, confirmait, sur plus de 100.000 participants, les conclusions de nombreuses études: Une consommation régulière de chocolat peut être associée à une réduction d'un tiers du risque de maladie cardiaque.

Source: J Am Coll Cardiol, 2011; 58:1828-1829, doi:10.1016/j.jacc.2011.07.023 Chocolate Consumption and Risk of Stroke in Women (Visuel © fotofac - Fotolia.com)

Lire aussi : Le CHOCOLAT, bénéfique pour le coeur, c'est scientifiquement prouvé

CHOCOLAT : Bon pour la forme, le cœur et le cerveau

Toutes les actus pour Chocolat et santé

Autres actualités sur le même thème