Vous recherchez une actualité
Actualités

BIEN-ÊTRE: Les mères qui travaillent sont les plus épanouies!

Actualité publiée il y a 9 années 4 mois 2 jours
Journal of Family Psychology

Cette étude fera plaisir aux mères actives, moins sujettes à dépression et en meilleure santé globale selon cette étude publiée dans l’édition de décembre du Journal of Family Psychology. Une solution à préférer, quand cela est possible, le travail à temps partiel, mais vaut mieux un travail que rester à la maison ! Enfin, c’est ce que conclut cette étude menée à l'Université de Caroline du Nord.

Ces chercheurs ont analysé les données de l'étude « Early Child Care and Youth Development » menée par l'Institut américain de la santé de l'enfant, à partir de 1991, sur une durée de suivi moyenne de 10 ans, et par interviews de 1.364 mères peu après la naissance de leur enfant, résidant dans 10 régions des Etats-Unis. L'emploi à temps partiel a été défini comme entre 1 et 32 heures de travail par semaine.


"Dans tous les cas, la comparaison est favorable pour le travail à temps partiel en comparaison du travail à temps plein ou à l'absence de travail (professionnel)", explique l'auteur principal, le Pr. Cheryl Buehler, professeur de ressources humaines à l'Université de Caroline du Nord. Car le travail à temps partiel évite les conflits entre le travail et la famille ou la parentalité, explique-t-elle. «Toutefois, dans de nombreux cas, le travail à temps partiel n'est pas différent, en termes de bien-être de la mère, du travail à plein temps. »

Les mères employées à temps partiel ont une meilleure santé globale et moins de symptômes de dépression que les mamans qui « restent » à la maison, alors qu'il n'y a pas de différence significative de santé générale ou de symptômes dépressifs entre les mamans travaillant à temps partiel ou à temps plein.

Même résultat pour le sentiment de parentalité perçu à l‘identique par la mère qu'elle travaille à temps plein ou partiel. Car l'étude révèle que les mères qui travaillent à temps partiel sont aussi impliquées dans le suivi scolaire de leur enfant que les mamans qui sont à la maison et plus impliquées que les mères qui travaillent à temps plein. Elles sont également plus sensibles au suivi de leurs enfants en âge préscolaire en leur apportant plus d'opportunités et d'occasions d'apprentissage que les mères au foyer et les mamans qui travaillent à temps plein.

«Le temps partiel semble contribuer à la solidité et au bien-être des familles, il serait donc bénéfique aussi pour les employeurs d'encourager les emplois à temps partiel et de favoriser dans le même temps la carrière des femmes par la formation et promotion », ajoute le co-auteur, Marion O'Brien, professeur de développement humain et d'études familiales à l'Université de Caroline du Nord.

Source: Journal of Family Psychology, Vol. 25, Issue 6 "Mothers' Part-Time Employment: Associations With Mother and Family Well-Being" (Visuel © paul prescott - Fotolia.com)

Lire aussi : SOCIÉTÉ: Les femmes travaillent 10 heures de plus par semaine et pas des moindres!

TRAVAIL et dépression: Même les Supermamans peuvent avoir le blues

MATERNITÉ: Êtes-vous une mère hors normes? -

Autres actualités sur le même thème