Vous recherchez une actualité
Actualités

CAFÉ: Les Femmes ont leur antidépresseur

Actualité publiée il y a 8 années 7 mois 4 semaines
Archives of Internal Medicine

En buvant du café, vous diminuerez votre risque de dépression jusqu'à 20%. Mais attention, ce bénéfice est réservé aux femmes. L’augmentation de la consommation de caféine vient en effet d’être associée à un risque diminué de dépression chez les femmes selon cette étude de l'Ecole Harvard de Santé Publique, menée sur pas moins de 50.000 femmes et publiée dans l’édition en ligne des Archives of Internal Medicine.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La caféine est le plus fréquemment utilisée comme un stimulant du système nerveux central (SNC) dans le monde, et environ 80% de la consommation de caféine est dans la consommation de café. Des recherches antérieures, y compris une étude prospective chez les hommes, ont suggéré une association entre la consommation de café et le risque de dépression. Parce que la dépression est une maladie chronique et récidivante, qui touche deux fois plus de femmes que d'hommes, dont environ 1 femme sur 5 au cours de sa vie, « l'identification des facteurs de risque de dépression chez les femmes et le développement de nouvelles stratégies de prévention sont une priorité de santé publique", écrivent les auteurs.


Les chercheurs ont examiné si, chez les femmes, la consommation de caféine ou de certaines boissons caféinées est associée au risque de dépression. Le Pr. Michel Lucas, de l'Ecole Harvard (Boston) et ses collègues ont mené cette étude auprès de 50.739 femmes américaines participant à une grande étude cohorte, la Nurses Health Study. Les participants, âgées en moyenne de 63 ans, n'avait pas de dépression au début de l'étude en 1996 et ont été suivies jusqu'en Juin 2006. Les chercheurs ont mesuré la consommation moyenne de caféine par questionnaires dans les 12 mois précédents.

Un risque diminué jusqu'à 20% avec la consommation de caféine: Pendant les 10 ans de suivi de 1996 à 2006, les chercheurs ont identifié 2.607 cas de dépression. En comparaison avec les femmes qui consommaient une tasse de café caféiné ou moins par semaine, les femmes qui consommaient 2 à 3 tasses par jour présentent une réduction de 15% du risque relatif de dépression, et 4 tasses ou plus par jour entraîne une diminution de 20% du risque relatif. Comparativement aux femmes à la plus faible consommation (moins de 100 milligrammes par jour), les femmes à la consommation la plus élevée (550 mg par jour ou plus) présentent une diminution de 20% du risque relatif de dépression. Mais attention, aucune association n'a été trouvée entre la consommation de café décaféiné et le risque de dépression.

«Dans cette grande cohorte prospective de femmes, le risque de dépression est diminué de façon dose-dépendante avec augmentation de la consommation de café caféiné», écrivent les auteurs, qui suggèrent donc un effet protecteur du café contre la dépression.

Source: Arch Intern Med. 2011;171[17]:1571-1578 «Coffee, Caffeine, and Risk of Depression Among Women” (Visuel © Deklofenak - Fotolia.com)

Accéder à toutes les actualités sur la Dépression, sur Café et santé

Autres actualités sur le même thème