Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: Le gingembre révèle ses propriétés anticancéreuses

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 2 semaines
British Journal of Nutrition

Cette étude de la Georgia State University (Atlanta) révèle les propriétés préventives et curatives du gingembre contre le cancer de la prostate. L’extrait total de gingembre pourrait non seulement contribuer à stopper le développement des cellules cancéreuses mais aussi favoriser leur apoptose, selon cette étude publiée dans l’édition avancée en ligne du 21 août du British Journal of Nutrition.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

L'auteur, Ritu Aneja, professeur de biologie, est chargée de recherches sur les alternatives thérapeutiques contre le cancer, naturelles et non toxiques, pour éviter les effets secondaires parfois graves des médicaments standards. Elle part du constat que la consommation accrue et régulière de fruits et de légumes est liée à une réduction des risques de cancer.


Le gingembre se trouve être une excellente source de composés phénoliques bioactifs, précisent les auteurs, et ses propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et antiprolifératives ont déjà été démontrées. Le chercheur a souhaité démontrer que le gingembre, grâce à l'interaction synergique de l'ensemble de ses composants, inhibe la croissance et induit la mort des cellules cancéreuses sur un spectre de cellules cancéreuses de la prostate.

Cette étude est la première à démontrer in vitro et in vivo l'activité anticancéreuse de l'extrait complet de gingembre (GE) dans le cadre du cancer de la prostate: Sur des souris traitées par GE, à raison de 100 mg/kg par jour, les chercheurs constatent une régression du volume des tumeurs de 56%. GE ne provoque aucune toxicité particulière détectable, sur les tissus sains de l'intestin et de la moelle osseuse. De même, des tissus tumoraux de souris traitées par GE ont un taux de prolifération réduit et une apoptose des cellules cancéreuses augmentée par rapport aux contrôles. Les mêmes résultats ont été obtenus sur des cellules cancéreuses de cancer du sein et du col.

Appliqués à notre alimentation quotidienne, ces résultats impliqueraient une consommation d'environ 100g par jour d'extrait de gingembre entier pour obtenir des effets bénéfiques identiques, mais ils restent à être validés par des essais cliniques sur l'Homme.

Source: British Journal of Nutrition 2011 doi:10.1017/S0007114511003308 Benefits of whole ginger extract in prostate cancer" (Visuel © Norman Chan - Fotolia.com, vignette Anses)

Accéder à l'Espace Cancéro, Nutrition