Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la PROSTATE: L'espoir d'un vaccin thérapeutique

Actualité publiée il y a 5 années 9 mois 5 jours
European Journal of Immunology

Un nouveau vaccin thérapeutique contre le cancer de la prostate confirme son efficacité, avec cette étude de la Nottingham Trent University. Les résultats, publiés dans l’European Journal of Immunology confirment, sur la souris, que le candidat permet de stopper la croissance des tumeurs cancéreuses en stimulant le système immunitaire et identifient une cible prometteuse qui pourrait permettre le développement d’un vaccin plus large.


Il s'appelle Provenge et c'est une nouvelle immunothérapie « personnalisée », sous forme de vaccin contre le cancer de la prostate avancé. Son principe, reprogrammer les cellules immunitaires à attaquer les cellules cancéreuses de la prostate, en leur permettant de reconnaître une protéine spécifique, PAP (phosphatase acide prostatique), présente à des niveaux élevés dans la plupart des cancers de la prostate. Aujourd'hui, pour fabriquer Provenge, les médecins isolent un certain type de globules blancs du sang du patient, puis traitent ces cellules immunitaires avec un produit chimique qui leur permet de reconnaître PAP.

Ce vaccin vs placebo avait déjà démontré qu'il améliore la survie de quelques mois sur un groupe spécifique d'hommes atteints de cancer avancé de la prostate et ne répondant pas à la thérapie hormonale. L'Agence européenne des médicaments (EMA) avait alors recommandé, début 2013, et pour ce seul groupe d'hommes ayant ces caractéristiques spécifiques, l'autorisation de mise sur le marché (AMM) du vaccin.

L'identification d'une cible prometteuse : Cette étude, sur l'animal, des souris modèles de cancer de la prostate, a permis d'identifier 3 parties de la protéine PAP qui entraînent une réponse immunitaire chez la souris (PAP -114-128, 299-313 et 230-244). Les chercheurs se sont concentrés sur la partie PAP -114-128 de la protéine, une section à l'identique chez les souris et les hommes. Les chercheurs montrent que les vaccins induisant la génération d'une réponse immunitaire contre PAP- 114-128 pourraient ralentir la croissance des tumeurs et augmenter la survie.

C'est donc la confirmation que PAP- 114-128 est une cible très prometteuse pour un vaccin thérapeutique plus « large » contre le cancer de la prostate.

Source: European Journal of Immunology December 12 2013 DOI: 10.1002/eji.201343863

A novel prostate acid phosphatase-based peptide vaccination strategy induces antigen-specific T-cell responses and limits tumour growth in mice.

EMA Provenge

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer de la Prostate

Autres actualités sur le même thème