Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER de la THYROÏDE: Une radiothérapie à l'enfance n'aggrave pas le pronostic

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 6 jours
Thyroid

Cette étude menée par une équipe de l’Inserm indique que, si les cancers de la thyroïde sont plus nombreux chez les patients qui ont subi une radiothérapie dans leur enfance, ils ne sont pas plus graves. Leurs conclusions publiées dans la revue Thyroid confirment l’absence de différence en termes de mortalité et de rechute entre les patients qui ont subi une radiothérapie dans l’enfance et les autres.

Parce que la thyroïde est une glande particulièrement sensible aux radiations ionisantes reçues pendant l'enfance et que le risque de cancer thyroïdien est proportionnel à l'intensité de l'exposition au rayonnement, les chercheurs se sont demandé si les enfants soumis à une radiothérapie dans le cadre d'un traitement anti-cancéreux, -pour n'importe quel type de cancer-, étaient plus à risque de développement d'un cancer de la thyroïde plus tard dans l'enfance, si ce cancer était alors de plus mauvais pronostic et si donc un contrôle annuel s'imposait.


Les chercheurs des Hospices Civils de Lyon, du Centre de Recherche en Cancérologie de Lyon et du CHU de Saint Etienne montrent qu'un antécédent de radiothérapie dans l'enfance augmente l'incidence du cancer mais n'aggrave pas le pronostic, sur 413 jeunes patients âgés en moyenne de 17 ans, diagnostiqués d'un cancer entre 2002 et 2006. Parmi ces participants, 24 avaient subi une radiothérapie dans leur enfance.

Les chercheurs constatent que,

· l'âge du diagnostic des cancers de la thyroïde est identique, avec ou sans exposition à la radiothérapie durant l'enfance,

· les tumeurs des participants exposés à la radiothérapie présentent plus de métastases, sont plus développées dans les ganglions lymphatiques et la proportion de tumeurs invasives de stade 3 est plus élevée.

· Au cours des 6,5 années de suivi, aucune différence dans le risque de récidive entre les groupes exposé ou non à la radiothérapie.

· Enfin, chez les enfants traités par radiothérapie, si les tumeurs sont plus agressives, cela n'a pas d'incidence sur leur pronostic, à l'issue de six ans et demi de traitement et de suivi.

Néanmoins, les auteurs précisent qu'un suivi annuel reste nécessaire car le cancer peut survenir 15 ou 20 ans après l'irradiation. Dépisté tôt, concluent les auteurs, ce cancer est en général de bon pronostic, malgré des rechutes observées dans 10 à 20 % des cas.

Source : Communiqué Inserm et Thyroid doi:10.1089/thy.2011.0370 3 janvier 2013 Thyroid Cancers in Children, Adolescents, and Young Adults with and without a History of Childhood Exposure to Therapeutic Radiation for Other Cancers (Visuel Institut Curie, vignette InCa)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer de la Thyroïde

Lire aussi : RADIOTHÉRAPIE thoracique à l'enfance, risque élevé de cancer du sein plus tard -

Autres actualités sur le même thème

Pages