Actualités

CANCER du COL, test HPV : Êtes-vous une femme à risque?

Actualité publiée il y a 11 années 2 mois 3 semaines
FDA

Ce nouveau test HPV autorisé par la FDA permettra l’identification des femmes les plus exposées au risque de cancer du col de l’utérus et aidera considérablement les médecins à prendre rapidement des décisions plus éclairées concernant la prise en charge des patientes en prévenant le développement de ce cancer chez de nombreuses femmes. Car en détectant simultanément les génotypes 16 et 18 en particulier, ce test permet d’identifier plus tôt un nombre plus élevé de femmes à risque, que le classique frottis Pap seul.

Grâce à un génotypage des variantes 16 et 18 du HPV simultanément à une détection d'autres souches de HPV à haut risque, ce test cobas HPV est le seul test de dépistage du cancer du col de l'utérus autorisé par la FDA. Il permet l'identification individuelle des génotypes 16 et 18, les deux variantes les plus agressives du HPV, responsables de plus de 70% des cas de cancer du col ainsi que la détection simultanée de 12 autres souches de HPV à haut risque.


Une détection simultanée des génotypes 16 et 18 : L'étude ATHENA menée auprès de plus de 47.000 femmes aux USA a motré qu'une femme sur dix âgée de 30 ans ou plus et testée positivement pour le HPV 16 et/ou 18 avec le test cobas HPV souffre de lésions précancéreuses cervicales en dépit d'un résultat négatif au test Pap.

«L'autorisation du test cobas HPV par la FDA démontre l'intérêt de la détection simultanée des génotypes 16 et 18 dans le dépistage du cancer du col de l'utérus», exlique Daniel O'Day, Chief Operating Officer de Roche Diagnostics.

Parce que le test Pap n'est pas efficace à 100 %: Plus d'une centaine de millions de tests Pap («frottis de Pap») sont effectués annuellement dans le monde. Les directives actuelles concernant le dépistage mentionnent l'analyse cytologique, seule ou en association avec un test du HPV, pour déterminer le risque de cancer du col de l'utérus. Cependant, le nouveau test cobas du HPV, et des génotypes 16 et 18 en particulier, permet d'identifier plus tôt un nombre plus élevé de femmes à risque que le frottis de Pap seul. Car le test Pap qui doit détecter des changements qui peuvent se produire dans les cellules du col, n'est pas efficace à 100 % quant à sa capacité de déceler des changements.

Le test cobas HPV est un test qualitatif in-vitro destiné au dépistage du papillomavirus humain dans des échantillons prélevés sur des patientes. Il est basé sur l'amplification d'un segment d'ADN cible par réaction de polymérisation en chaîne (PCR) et l'hybridation des acides nucléiques pour la détection de 14 souches de HPV à haut risque (HR) en une seule analyse. Ce test identifie spécifiquement les génotypes 16 et 18 du HPV ainsi que le groupe des autres types à haut risque (31, 33, 35, 39, 45, 51, 52, 56, 58, 59, 66 et 68). Il est désormais disponible aux USA et dans tous les pays qui acceptent le label CE.

Rappelons que l'infection persistante à papillomavirus humain (HPV) est la principale cause de cancer du col chez la femme, le HPV étant impliqué dans plus de 99% des cas de cancer du col dans le monde.