Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du COL: Un coton-tige et du vinaigre pour le dépister

Actualité publiée il y a 6 années 5 mois 1 semaine
ASCO

Un simple coton-tige imprégné de vinaigre (ou acide acétique) et appliqué sur le col de l’utérus pourrait révéler des modifications des cellules de l’épithélium du col et donc la présence de lésions précancéreuses. Un test simple, peu coûteux et à lecture immédiate, qui, dans les pays pauvres où le dépistage par frottis n’est pas toujours accessible, pourrait permettre d’épargner des milliers de vies. Les résultats de cette étude menée sur 150.000 femmes indiennes viennent d’être présentés à la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO).

Comment fonctionne le test ? Si la tache de vinaigre reste blanche durant 60 secondes, cela suggère la présence de lésions précancéreuses, correspondant à des modifications des cellules de l'épithélium du col de l'utérus (visuel ci-contre), et pouvant évoluer vers un cancer.


Il faut préciser que le cancer du col de l'utérus est le cancer le plus fréquent chez les femmes dans les pays en développement et est la principale cause de décès par cancer chez les femmes indiennes. Cette étude randomisée, dirigée par le Dr Surendra Srinivas Shastri, de l'Hôpital Memorial de Tata (Mumbai), a suivi, durant 12 ans, 150.000 femmes en Inde, âgées de 35 à 64 ans, sans antécédents de cancer dont 75.360 femmes assignées au hasard à un dépistage 2 fois par an par test du vinaigre et 76.178 à l'absence de dépistage (groupe témoin), ce qui malheureusement est le cas de la très grand majorité des femmes en Inde, où le dépistage cytologique n'est pas facilement réalisable. Le test était réalisé par des personnels de santé en soins primaires avec un simple coton-tige pour appliquer l'acide acétique sur le col.

Les auteurs constatent,

· une qualité du dépistage par test du vinaigre comparable à celle d'un gynécologue expert,

· une confirmation de la conformité de 79% des tests au vinaigre,

· une réduction de 3% de l'incidence du cancer invasif du col de 27,49/100.000 pour le groupe témoin à 26,74/100.000 pour le groupe dépisté,

· une observance du traitement contre le cancer invasif de 86,34% dans le groupe dépistage vs 72,29% dans le groupe témoin,

· une réduction de 31% de la mortalité par cancer du col utérin (RR : 0,69, IC : 95% de 0,54 à 0,88) vs groupe témoin.

· Une réduction de 7% du risque de décès toutes causes confondues chez les femmes du groupe dépistage (peu significatif : RR : 0,93, IC : 95% de 0,79 à 1,10).

Le test du vinaigre (acide acétique) réduit donc de près d'un tiers, la mortalité liée au cancer du col de l'utérus. Les auteurs estiment que la mise en place de ce test simple et à la lecture immédiate, pourrait permettre d'éviter 22.000 décès par cancer du col utérin en Inde et 72.600 décès dans les pays pauvres chaque année.

Source: ASCO 2013 et J Clin Oncol 31, 2013 Effect of visual inspection with acetic acid (VIA) screening by primary health workers on cervical cancer mortality: A cluster randomized controlled trial in Mumbai, India (Visuel NIH)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du col

Autres actualités sur le même thème