Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: La symétrisation mammaire, partie intégrante de la prise en charge

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 3 semaines
HAS

Si 38% des femmes acceptent l’asymétrie de leur corps, après une chirurgie du cancer du sein, 3 femmes sur 10 se feront « reconstruire » avec l’objectif de retrouver une symétrie des seins. La Haute Autorité de Santé publie aujourd’hui un rapport qui rappelle que la symétrisation mammaire fait partie de la prise en charge globale du cancer du sein et précise ses indications, sa place et ses conditions de réalisation.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Une enquête récente de l'Institut Curie avait montré que parmi les 53.000 nouveaux cas de cancer du sein diagnostiqués chaque année, le taux de reconstruction était très variable et dépendait du type de cancer du sein. Si 35 % des femmes opérées pour un cancer in situ ne se font pas reconstruire, cela atteint 75 % chez les femmes prises en charge pour un cancer invasif.


Alors que la symétrisation mammaire fait partie de la prise en charge globale du cancer du sein, seules deux techniques font l'objet d'une prise en charge, la plastie mammaire unilatérale de réduction et la plastie mammaire unilatérale d'augmentation avec pose de prothèse mammaire. Cette intervention, rappelle la HAS, sur le sein non atteint, peut être réalisée d'emblée ou de façon différée en fonction de l'intervention réalisée pour traiter le cancer et de la technique de symétrisation utilisée.

L'information complète de la patiente dès le début du traitement du cancer, sur l'ensemble des techniques envisageables, est primordiale et la HAS recommande une organisation des soins garantissant aux patientes l'accès à la technique la plus adaptée, quel que soit l'établissement dans lequel elle est pratiquée et par un chirurgien à double compétence oncologique et plastique. S'il n'est pas possible, en raison du peu de données de la littérature, de se prononcer sur l'efficacité et la sécurité de ce type d'intervention, l'analyse par la HAS de plusieurs séries de cas montre, globalement des résultats esthétiques satisfaisants à la suite de ces chirurgies de symétrisation du sein controlatéral et les complications rapportées restent rares.

En conclusion, la HAS estime que la correction des asymétries mammaires font partie intégrante de la prise en charge chirurgicale des cancers du sein et que ces interventions de plasties mammaires sur le sein controlatéral sont indiquées dans toutes les situations où il existe une asymétrie entre les seins, quelle que soit sa nature et son importance. La décision de symétrisation qui résulte d'un choix concerté entre la patiente et le chirurgien doit faire l'objet d'une information claire aux patientes, lors du parcours de soins et lors d'entretiens ultérieurs avec des professionnels de santé tels que les infirmières d'annonce ou le médecin traitant.

Autres actualités sur le même thème