Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Les antécédents familiaux ne jouent pas sur le pronostic

Actualité publiée il y a 4 années 4 mois 6 jours
BJS

Environ un quart des cas de cancer du sein est lié à des facteurs héréditaires. Cependant, les antécédents familiaux de cancer du sein n’impliquent pas un plus mauvais pronostic pour les femmes qui développent la maladie, conclut cette large étude. Les résultats de l’étude, publiés dans le British Journal of Surgery, délivrent un message positif et d’espoir.

L'étude, menée par une équipe de l'Université de Southampton a porté sur 2.850 femmes, âgées de moins de 41 ans, diagnostiquées avec un cancer du sein et participant à la cohorte Prospective Outcomes in Sporadic versus Hereditary breast cancer (POSH) study. Les chercheurs ont pris en compte les résultats de santé des patientes, les caractéristiques de la tumeur, le traitement suivi et les antécédents familiaux de cancer du sein et de cancer de l'ovaire sur une période de 15 ans.


L'analyse constate que ces femmes avec diagnostic de cancer du sein et antécédents familiaux ont un pronostic après traitement équivalent à celui des autres femmes atteintes du cancer du sein.

Le succès du traitement est tout aussi probable : L'auteur principal, le Dr Ramsey Cutress, professeur agrégé en chirurgie du sein à l'University Hospital Southampton conclut ainsi à l'absence de différences significatives dans les taux de récidive du cancer après le traitement de ces femmes à antécédents familiaux : « Le succès du traitement est tout aussi probable chez les jeunes patientes avec des antécédents familiaux qu'en l'absence d'histoire familiale. Les patientes ayant des antécédents familiaux peuvent donc être rassurées, cela n'implique pas un pronostic plus mauvais ».

Quels traitements pour quelles variantes génétiques : La recherche se poursuit avec l'objectif d'examiner si certaines variantes de gènes du cancer du sein ont un impact sur l'efficacité des différents traitements du cancer. On sait en effet que les patientes porteuses du gène BRCA1 peuvent être plus sensibles à certains types de chimiothérapie. Mais d'ores et déjà c'est un message positif pour ce groupe de patientes.

Source: British Journal of Surgery May 20, 2015. DOI: 10.1002/bjs.9816 Family history and outcome of young patients with breast cancer in the UK (POSH study)

Plus de 50 études sur le Cancer du sein

Autres actualités sur le même thème