Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: L'espoir des conjugués anticorps-médicament

Actualité publiée il y a 3 années 8 mois 3 semaines
Science Translational Medicine

Des molécules capables de se lier de manière sélective aux cellules cancéreuses et de délivrer un médicament pour les tuer, c’est l’une des voies les plus poursuivies dans la recherche de nouveaux traitements du cancer. Dans cet esprit, ces chercheurs de l'Université de Bâle ont développé un « conjugué anticorps-médicament » combiné à une thérapie (immunothérapie) qui stimule le système immunitaire à attaquer les cellules tumorales. Cette thérapie innovante s’avère une option thérapeutique prometteuse dans le traitement du cancer du sein, selon ces conclusions, présentées dans la revue Science Translational Medicine.

Une patiente sur 5 environ atteintes de cancer du sein, présente un nombre supérieur à la moyenne de récepteurs HER2 à la surface des cellules tumorales. Ces récepteurs sont des molécules qui envoient des signaux de croissance dans la cellule. La surabondance de ces récepteurs HER2 pousse les cellules cancéreuses à se diviser et la tumeur à se développer ainsi plus rapidement.


L'émergence des conjugués anticorps-médicament (CAM): Depuis quelques années, une nouvelle classe de médicaments, les conjugués anticorps-médicament sont testés dans le traitement des cancers. lls sont constitués d'un anticorps et d'un médicament : L'anticorps se lie à une molécule cible présente à la surface de la cellule tumorale - ici HER 2- par son extrémité variable tandis que son extrémité constante est armée d'un médicament. La cellule tumorale absorbe l'anticorps qui délivre le médicament qui détruit la cellule cancéreuse de l'intérieur.

En association avec une immunothérapie : L'idée ici est de combiner un CAM, « trastuzumab emtansine », un anticorps ciblant le récepteur HER 2 couplé à un cytotoxique, avec une immunothérapie supplémentaire qui active le système immunitaire pour attaquer la tumeur de manière encore plus efficace. Les chercheurs, dirigés par le Pr Alfred Zippelius de l'Hôpital universitaire de Bâle ont testé cette thérapie doublement combinée chez des souris modèles de cancer du sein. L'équipe montre que la thérapie parvient à bloquer les récepteurs sur les cellules immunitaires qui amortissent leur activation et, en administrant un anticorps complémentaire, à restaurer l'activation de différentes cellules immunitaires. Si seule, cette réponse immunitaire n'a pas d'effet immédiat et suffisant sur la tumeur du sein, en combinaison avec le CAM, elle se révèle efficace pour attaquer les cellules cancéreuses au point d'entraîner une guérison complète. Les chercheurs démontrent également que dans ce cadre, les cellules-T régulatrices jouent un rôle de protection de l'hôte.

Des résultats qui confirment l'efficacité des conjugués anticorps-médicament, en particulier en combinaison, et ouvrent de nouvelles perspectives pour le traitement du cancer du sein.

Source: Science Tanslational Medicine 25 Nov 2015 DOI: 10.1126/scitranslmed.aac4925 Trastuzumab emtansine (T-DM1) renders HER2+ breast cancer highly susceptible to CTLA-4/PD-1 blockade (Visuel@C. Bickel / Science Translational Medicine)

Plus d'études sur le Trastuzumab emtansine (T-DM1)

Autres actualités sur le même thème