Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: MMP-8, une enzyme à double tranchant dans la croissance tumorale

Actualité publiée il y a 5 années 6 mois 2 semaines
The Journal of Biological Chemistry

C’est une enzyme à double tranchant, déjà connue pour stimuler la croissance des cellules cancéreuses à court terme mais capable aussi de réduire la croissance tumorale à long terme. Cette recherche de l'Université d'East Anglia (Royaume-Uni) et du Vermont College of Medicine (USA) menée en laboratoire sur des cellules de cancer du sein décrypte comment cette enzyme majeure active certains signaux du système immunitaire et pourrait devenir une cible pour de nouveaux traitements anticancéreux.

Les scientifiques comptent maintenant explorer de nouveaux traitements qui utilisent la capacité de MMP-8 (Matrix metalloproteinase 8) à ralentir la croissance des tumeurs à partir de cette toute nouvelle compréhension de la façon dont l'enzyme MMP-8 influe, en positif, ou en négatif, sur la croissance et le développement des cellules cancéreuses du sein cultivées en laboratoire.


MMP-8 effectue différentes « tâches ». Déjà impliquée dans le développement d'autres cancers et connue pour activer l'interleukine 6 et l'interleukine-8, des molécules qui régulent les réponses du système immunitaire et pour contribuer à court terme au développement et à la propagation des cellules cancéreuses (Voir figure ci-contre), MMP-8 semble, au bout d'un moment, laisser de nouveau leur indépendance aux cellules et perdre cet effet d'augmentation des interleukines IL-6 et IL-8 associée à des niveaux élevés de croissance des cellules tumorales.

Pour comprendre ce processus, les scientifiques ont cultivé des cellules tumorales du sein en laboratoire dont, certaines, conçues pour manquer de MMP-8. Ils constatent que

· les cellules « sauvages » dotées de MMP-8 présentent des niveaux élevés d'IL-6 et IL-8 entraînant une forte croissance des cellules tumorales,

· les cellules dépourvues de MMP-8 présentent des niveaux plus faibles d'IL-6 et IL-8 associés à une croissance réduite des cellules tumorales. Jusque-là, rien de neuf.

· Mais, un peu plus tard, ces cellules sauvages avec MMP-8 présentent toujours des niveaux élevés d'IL-6 et IL-8, mais indépendamment de l'activité de MMP-8. Dans les premiers stades de la croissance de la tumeur, MMP-8 stimule IL-6 et IL-8 entraînant le développement de la tumeur, mais, plus tard, MMP-8 perd son impact sur la croissance tumorale et les niveaux d'IL-6 et IL-8 finissent par revenir à la normale.

C'est la démonstration d'une relation de cause à effet entre l'activité de MMP-8 et IL-6/IL-8 elles-mêmes associées à la croissance des cellules tumorales et d'une voie d'utilisation possible de l'activité de MMP-8 pour réprimer la croissance tumorale dans le cancer du sein.

Source: The Journal of Biological Chemistry doi: 10.1074/jbc.M113.464230 jbc.M113.464230 April 30, 2013 Matrix metalloproteinase-8 (collagenase-2) induces the expression of interleukins-6 and -8 in breast cancer cells (Visuel National Cancer Institute, vignette NIH)

Accéder aux dernières actualités sur le Cancer du sein

Autres actualités sur le même thème

Pages