Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du SEIN: Reconstruire par greffe autologue et sans prothèse

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 1 semaine
AP-HMet CHU Réseau

70% des femmes ayant eu une ablation des seins ne se font pas reconstruire. Et, pour les femmes qui optent pour la reconstruction, il y a les prothèses mammaires, leurs risques et un taux de changement tous les 8 à 10 ans. Or il existe une nouvelle technique de reconstruction du sein, par lambeau libre de DIEP (Deep Inferior Epigastric Perforator), ou qui utilise les propres tissus graisseux de la patiente. Cette technique, introduite en France depuis 1994, déjà pratiquée depuis 2012 au CHU de Nantes, « fête » avec succès son 100ème sein à l’Assistance Publique - Hôpitaux de Marseille et est portée par une Association, « Rebondir ensemble ».

En juin 2012, Christiane passe une mammographie et le diagnostic tombe : cancer du sein. Son médecin lui conseille la mastectomie, la patiente accepte mais à condition de bénéficier d'une reconstruction du sein. « J'ai fait ce choix car je voulais retrouver ma féminité après le traumatisme que représente l'apparition d'un cancer et l'ablation d'un sein ». Après des recherches, Christiane se tourne vers le service de chirurgie plastique et réparatrice de la Conception (AP-HM), où le Pr Dominique Casanova pratique depuis plusieurs années cette technique révolutionnaire de reconstruction du sein : le DIEP. Aujourd'hui Christiane fait partager son expérience et a lancé une association « rebondir ensemble », pour aider les femmes atteintes de cancer du sein.


Gros plan sur la technique : Grâce à un travail très minutieux de microchirurgie, le chirurgien prélève de la peau, des tissus graisseux et des vaisseaux sanguins dans la zone abdominale de la patiente. Il va ensuite les greffer au niveau du thorax, vaisseau après vaisseau, pour reconstituer un sein vivant. Une microchirurgie qui exige des compétences et un plateau technique de haut niveau et n'est pratiquée que par un très petit nombre de chirurgiens. Le D.I.E.P. est souvent indiqué pour une intervention de type ablation avec reconstruction immédiate, ou encore pour une ablation prophylactique en cas de risque de cancer du sein. Les résultats sont très naturels car il n'y a pas besoin d'apport de peau du ventre sur les seins, la peau des seins est conservée et parfois les aréoles et les mamelons aussi.

Des résultats très satisfaisants : La technique «donne au sein une forme et une souplesse complètement naturelles ». « La reconstruction est définitive, le sein évoluant ensuite comme un sein normal » ajoute le Pr Dominique Casanova. Ainsi, en 4 ans, le Service de Chirurgie Plastique et Réparatrice du Pr Casanova a utilisé le DIEP chez une centaine de patientes.

Une liste des praticiens du DIEP est disponible sur le site de l'Association*.

Autres actualités sur le même thème