Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: Le troisième Plan s'ouvrira à l'ambulatoire et aux soins à domicile

Actualité publiée il y a 7 années 8 mois 2 semaines
Elysée-INCa

Le lancement d’un troisième Plan cancer 2014 - 2018 confirmé en décembre 2012 par le Président de la République, lors des Rencontres annuelles de l’INCA, devrait mettre l’accent sur la prévention des risques professionnels, la réduction des inégalités d’accès aux soins mais aussi sur le développement des soins ambulatoires et la formation des professionnels du soin à domicile. A préparer par le Pr Jean-Paul Vernant, Professeur d'hématologie à l'Université Pierre-et-Marie-Curie, ce 3è Plan sera piloté par les ministères des Affaires sociales et de la Sante et de la Recherche, et mis en œuvre par l'INCA.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

5 millions de familles concernées en France, plus de 350.000 nouveaux cas chaque année, soit près de 1.000 cas et 500 décès par jour, première cause de mortalité, le cancer est l'un des enjeux de santé publique les plus importants, et de plus en plus important avec le vieillissement de la population. Si, en France, on guérit près de 45 % des cancers, a rappelé le président de la République, si d'importants progrès ont été réalisés, les structures de recherche et de soins doivent se rapprocher du malade, acteur de son propre traitement.


5 priorités sont évoquées, dont la prévention primaire contre les risques professionnels et environnementaux et le dépistage, la recherche avec la poursuite en médecine personnalisée et l'évolution des thérapeutiques, et la formation des différents intervenants, dont les médecins généralistes.

La qualité de vie pendant et après le cancer devrait également être prise en compte dans ce Plan, avec notamment la question de l'accessibilité aux prêts et aux assurances pour les patients et la réintégration professionnelle après-cancer. Car, l'a rappelé le Président, « le diagnostic, au moment même où il est formulé et révélé, bouleverse l'existence de celui ou de celle à qui l'apprend, et la vie de ses proches. Il crée un avant et un après l'irruption de la maladie ». La qualité de vie c'est aussi parfois le traitement à domicile, avec le développement de soins ambulatoires et innovants en cancérologie ce qui nécessite un dispositif de financement à prévoir dans ce Plan. Le soin à domicile en oncologie est également évoqué sur l'axe formation, du médecin généraliste au rôle essentiel dans le suivi et le traitement de la maladie et des infirmiers qu'ils soient coordonnateurs de soins ou soignants à domicile. De « nouveaux métiers dont la création devra s'inscrire dans ce nouveau plan cancer ».

Autres actualités sur le même thème