Vous recherchez une actualité
Actualités

CARDIO-FITNESS: Le sport, la meilleure prévention cardiaque chez les jeunes

Actualité publiée il y a 6 années 1 semaine 11 heures
JAMA Internal Medicine

Le sport et la capacité cardiorespiratoire associée restent finalement les meilleurs remparts chez les jeunes adultes contre le risque cardiovasculaire, plus tard dans la vie. C’est le rappel de cette étude de l'Université du Massachusetts : être capable de pratiquer 1 minute de plus un test d’effort sur un tapis roulant, c’est aussi avoir un décès réduit de 15% d’événement cardiaque. Des conclusions présentées dans le JAMA Internal Medicine qui soulignent que la pratique de l’exercice physique est bien un facteur de prévention cardiaque, indépendamment de tout autre facteur, dont l’âge. Un nouvel appel donc à promouvoir l'activité physique en population générale et, ici, chez le jeune adulte.


Ici, les chercheurs de la Johns Hopkins, du Beth Israel Deaconess Medical Center et de l'Université du Michigan ont évalué la corrélation entre la capacité cardiorespiratoire et le risque de maladie cardiovasculaire (MCV) à long terme chez 4.872 jeunes adultes, âgés de 18 à 30 ans participant à la cohorte CARDIA. Les participants ont subi une épreuve d'effort sur tapis roulant au départ de l'étude. Puis la moitié d'entre eux, ont passé un second test 7 années plus tard. Durant les 27 années de suivi de l'étude, les participants ont été évalués pour le poids (obésité), la masse ventriculaire gauche, la force de contraction du muscle cardiaque, la calcification des artères coronaires et les événements cardiovasculaires ont été pris en compte. Au cours du suivi,

- 5,6% des participants sont décédés, dont 73% de causes non cardiovasculaires

- 4% ont subi des événements cardiovasculaires,

- 28% ont présenté une calcification des artères à partir de la 25è année de suivi,

- 11% une hypertrophie ventriculaire gauche.

· Sur le test du tapis roulant, qui consiste à enchainer des séquences de 2 mn de plus en plus difficiles, l'étude suggère que chaque minute supplémentaire de pratique est associée à un risque réduit de 15% de décès et de 12% de MCV.

· Chaque minute supplémentaire est également associée à une masse ventriculaire gauche réduite et une meilleure traction.

· En revanche la durée d'exercice n'est pas associée avec la calcification des artères à 15, 20 et 25 ans.

· Une deuxième évaluation par test du tapis roulant 7 ans plus tard suggère qu'une réduction d'une minute de test (soit une réduction de la capacité cardiorespiratoire) est associée à un risque accru de 21% de décès et de 20% du risque de maladie cardiovasculaire.

· Chaque réduction d'une minute est associée à une augmentation du risque cardiaque.

Pratiquer le « cardio-fitness », garder sa forme cardiorespiratoire ou se remettre en forme à l'âge adulte, même jeune, permet de prévenir le développement de la maladie cardiaque. C'est une nouvelle démonstration de l'importance de l'activité physique dans la prévention des maladies chroniques et un appel à une promotion plus soutenue en population générale.

Source: JAMA Internal Medicine November 30, 2015. doi:10.1001/jamainternmed.2015.6309 Association of Fitness in Young Adulthood With Survival and Cardiovascular RiskThe Coronary Artery Risk Development in Young Adults (CARDIA) Study

Lire aussi: EXERCICE et CARDIO-TRAINING: Quels sont ses vrais bénéfices?

RISQUE CARDIAQUE: Le manque d'exercice, pire que le tabagisme ou l'obésité -

Autres actualités sur le même thème