Vous recherchez une actualité
Actualités

CERVEAU: Quand il fait le vide pour mieux se concentrer

Actualité publiée il y a 8 années 2 semaines 5 jours
Inserm et The Journal of Neuroscience.

Ce phénomène surprenant, dévoilé par des chercheurs de l’Inserm montre que notre cerveau éteint ses neurones au moment où il va devoir se concentrer. En réalité, il n’éteint pas n’importe lesquels, juste le circuit de neurones par défaut, un circuit « toujours en veilleuse », pour mobiliser, dans le même temps, des neurones plus spécialisés sur des tâches difficiles, une sorte de commando d’élite. Des résultats passionnants révélés par The Journal of Neuroscience.

L'équipe de chercheurs de l'Inserm qui vient de révéler ce recours à un réseau de neurones spécifiques composé de neurones spécialisés qui pourrait être « troublé » par le réseau de neurones par défaut, explique : « Lorsque nous portons notre attention vers ce qui nous entoure, certaines régions du cerveau s'activent : c'est le réseau de l'attention, bien connu des neurobiologistes. Mais d'autres régions interrompent dans le même temps leur activité, comme si elles gênaient d'ordinaire l'orientation de l'attention vers le monde extérieur. Ces régions forment un réseau très étudié en neurobiologie, et appelé communément « réseau par défaut », parce qu'il a longtemps semblé s'activer quand le cerveau n'a rien de particulier à faire ».


Ce « réseau par défaut » interfère avec notre capacité à porter attention: Les chercheurs ont pu mesurer par imagerie l'activité des neurones du réseau par défaut dans le cerveau humain à l'échelle de la milliseconde et montrent que lorsque par exemple, nous cherchons un objet autour de nous, les neurones de ce réseau par défaut interrompent leur activité. Une fois la tâche accomplie, le réseau par défaut reprend son activité comme avant.

Et si ce réseau par défaut, ne se déconnectait pas ? Nous mettrions alors plus de temps à accomplir cette tâche.

Le cerveau a donc horreur du vide et ne reste jamais sans rien faire, pas même pendant un dixième de seconde !, conclut l'Inserm.

Autres actualités sur le même thème