Vous recherchez une actualité
Actualités

CHUTES au DOMICILE des seniors : 1ère Semaine nationale de prévention

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 1 semaine
Synalam et Association Nationale Française des Ergothérapeutes

C’est une bonne initiative du Syndicat national des prestataires de santé à domicile (Synalam) et de l’Association Nationale Française des Ergothérapeutes (ANFE). La première Semaine nationale de prévention des chutes au domicile des seniors, du 10 au 15 octobre doit permettre de sensibiliser et d’informer les personnes âgées et leurs familles par la diffusion d’outils pratiques comme un questionnaire d’auto-évaluation et des conseils pratiques dans toute la France.

Chaque année, 9.000 personnes de plus de 65 ans décèdent des suites d'une chute. La prévalence des chutes est importante avec une forte morbi-mortalité dans deux situations : · La personne âgée fragile a une réduction de ses capacités d'adaptation qui ne lui permet plus de faire face à des perturbations externes mineures. Toute chute, outre sa gravité immédiate, lui fait courir un risque majeur de perte d'autonomie et de désinsertion sociale, avec pour conséquence éventuelle l'institutionnalisation. · La personne âgée dépendante vivant en institution a un risque de chute particulièrement élevé, aux conséquences graves.


Dans ces deux types de situation, la chute est évitable ou son risque peut être réduit, avec des équipements adaptés. Mais voilà, 76 % des seniors interrogés n'ont pas l'intention d'équiper leur domicile et le fait d'avoir soi-même chuté à son domicile n'entraine pas une mise en place d'équipement systématique afin de limiter les chutes.

Responsables de plus de 134 000 incapacités en France, les chutes des personnes âgées constituent un problème croissant de santé publique, avec une forte prévalence à partir de 65 ans. Dans 30 à 50 % des cas, la chute survient à domicile. Ces chutes, généralement multifactorielles, sont aussi marqueurs de mauvais état de santé. Elles sont la conséquence de l'affaiblissement général, des démences ou d'autres (poly)pathologies, des polymédications, parfois des contentions. La mortalité associée à ces chutes augmente rapidement avec l'avancée en âge.

Un sondage réalisé par le Synalam sur 300 personnes âgées de 70 ans et plus révèle qu'une personne sur trois a déjà été concernée par une chute mais que pour 67 % des seniors le risque de décès n'est pas pris en compte. Il s'agit donc de mobiliser l'ensemble des acteurs, grand public, politiques et intervenants de santé sur la question de la prévention des chutes.

Cette campagne d'information des personnes âgées et de leurs familles diffusée dans toutes les régions de France concerne, au-delà des personnes âgées et de leur famille, la très grande majorité des Français qui souhaitent vieillir à leur domicile.

Une loi adoptée en 2005 a prévu un crédit d'impôt de 5.000 euros par personne pour compenser jusqu'à 25 % des coûts d'équipement pour l'autonomie de vie des personnes âgées dans l'habitat (article 200 quater A du CGI). Ce dispositif pourrait être étendu aux membres de la famille proche qui participeraient au financement.

Autres actualités sur le même thème