Vous recherchez une actualité
Actualités

CIGARETTES-BONBONS: Le tabac qui vous fait grossir

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 1 semaine
60 Millions de Consommateurs

Le sucre aussi nocif que la nicotine ? Des arômes en excès ? Le sucre pour faire passer le goût et contribuer à la dépendance… Car il y aurait près de 10 à 37% % de sucre dans le tabac à rouler et trop d’additifs dans les cigarettes aromatisées. Cette étude menée par 60 Millions de Consommateurs, en partenariat avec le Comité national contre le tabagisme sur une vingtaine de produits du tabac aromatisés sensibilise aux dangers de ces nouveaux produits du tabac destinés précisément à séduire les jeunes.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

La loi « Hôpital » puis la circulaire du 3 août 2011 ont relevé à 18 ans de l'âge d'interdiction de vente de produits du tabac, ont confirmé l'interdiction des cigarettes aromatisées ou encore l'interdiction d'implantation de lieux de vente de tabac dans une liste de zones protégées.


Les jeunes restent la cible privilégiée des cigarettiers: En France, les chiffres sont en particulier chez les jeunes: Si depuis février 2007, il est interdit de fumer dans les établissements scolaires et depuis mai 2009, la vente de tabac aux moins de 18 ans est également prohibée, le tabac reste « la drogue » la plus consommée par les jeunes: A l'âge de 14 ans, le taux de fumeurs quotidiens dépasse les 5% chez les élèves parisiens, à 17 ans, ce taux dépasse les 25%. Près de 30% des jeunes de 17 ans fument quotidiennement. Et la consommation régulière de tabac est repartie à la hausse en 2010 selon les derniers résultats de l'enquête de Paris Sans Tabac de mai 2010.

Cibler avant l'âge de 20 ans, à l'âge de la première cigarette, tel est l'objectif des industriels du tabac. Car plus l'initiation au tabac débutera tôt, plus le risque de dépendance sera élevé. Stratégies marketing et lancement de produits spécifiques, pour séduire de nouveaux consommateurs, les fabricants ne lésinent pas sur les moyens. De plus, aujourd'hui, plus de 7 % des étudiants roulent leurs cigarettes et le tabac à rouler n'obéit pas aux mêmes contraintes de production que les cigarettes.

Un produit d'appel, les « cigarettes bonbons ». Pour preuve, ces arômes vanille, fraise ou chocolat, utilisés pour masquer l'âcreté du tabac, dont la concentration n'est réglementée que pour la vanille et pour les cigarettes. Sur une vingtaine de produits analysés par 60 Millions de Consommateurs, les taux de sucre dans ces cigarettes-bonbons, cigarillos desserts ou dans ces tabacs à rouler aromatisés sont proches de 10%. Dans 2 des produits, ces taux dépassent les 25% et 35%. Ces produits, par ailleurs, contiennent des arômes de vanille à des concentrations de 2 à 5 fois supérieures à celles autorisées pour la cigarette, par le décret de 2009 qui interdit également l'ajout d'édulcorants dans les cigarettes. Des dizaines d'autres arômes restent autorisés, rappelle 60 Millions, et le décret ne concerne que les cigarettes.

60 Millions et le CNCT appellent donc à un renforcement de la réglementation, élargie à tous les produits du tabac, et pas aux seules cigarettes, élargie à tous les arômes et plaident pour une information plus claire du consommateur.

Autres actualités sur le même thème