Vous recherchez une actualité
Actualités

CONTRACEPTION ORALE: 6 mois de plus chez votre Pharmacien

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 6 jours
J.O.

Désormais, votre pharmacien peut permettre la poursuite d’un traitement contraceptif et dispenser, pour une durée supplémentaire non renouvelable de six mois, les contraceptifs oraux figurant sur une ordonnance datant de moins d’un an et dont la durée de validité a expiré. Ce décret, publié au Journal Officiel du 19 juillet et qui entre en vigueur dès le 20, précise le cadre dans lequel, le pharmacien va pouvoir dispenser cette prolongation, en application d’un des articles de la Loi « Hôpital ».


Le pharmacien va devoir s'assurer que l'ordonnance date de moins d'un an et que le contraceptif oral n'a pas été inscrit sur une liste fixée par arrêté du ministre chargé de la santé sur proposition de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) en vue de l'exclure du dispositif. Cette dispensation ne peut intervenir que lorsque la totalité des contraceptifs prescrits a déjà été délivrée. Cette dispensation supplémentaire qui intervient sur renouvellement de la prescription par l'infirmière, ou à son initiative, ne doit pas excéder au total six mois.

Ce décret facilite ainsi l'accès à la contraception, durant 6 mois, et contribue ainsi à limiter les grossesses non désirées suivie d'IVG liées à une interruption « involontaire » du traitement. On pense en particulier aux mineures, qui pourront ainsi faire renouveler plus simplement leur prescription, en période de vacances, par exemple. Car, selon le dernier bilan de l'Institut de veille sanitaire, si le nombre de mineures ou de moins de 20 ans concernées par une interruption volontaire de grossesse est stable depuis quelques années, c'est bien chez les jeunes femmes de moins de 18 ans que l'incidence des IVG reste la plus élevée, avec toujours près de 12.000 IVG effectuées, chaque année.

Autres actualités sur le même thème