Vous recherchez une actualité
Actualités

COUPLE: Sa maladie à elle, peut être un motif de divorce

Actualité publiée il y a 6 années 7 mois 2 semaines
Journal of Health and Social Behavior

Au sein d’un couple, la maladie d’un des partenaires entraîne un stress que certains ne surmonteront pas. Cette étude américaine révèle que les maris auront plus de difficulté que les femmes à surmonter cette épreuve et seront plus susceptibles de demander le divorce lorsque leur partenaire tombe malade. Ces conclusions, présentées dans le Journal of Health and Social Behavior, menée sur près de 3.000 couples montrent comment la maladie chronique peut détériorer la relation.

Les chercheurs ont examiné les effets de 4 maladies chroniques sévères sur la relation, le cancer, la maladie cardiaque, la maladie pulmonaire ou un AVC. Si sans surprise, la survenue d'une de ces maladies chez l'un des partenaires est associée au veuvage, elle l'est également à une légère augmentation du risque (environ 6%) de divorce. Mais la surprise vient de l'absence de ce lien lorsque c'est le mari qui est malade. Cette étude apporte un angle nouveau d'analyse car si quelques études ont regardé l'influence de l'état matrimonial pour la santé et le bien-être, peu ont regardé les effets d'une mauvaise santé physique et mentale sur la pérennité du couple.


Cette étude de chercheurs de l'Iowa State University et de l'Université d'Indianapolis a été menée à partir des données de personnes mariées participant à la cohorte Health and Retirement study représentative au niveau des américains âgés de plus de 50 ans. Les chercheurs ont examiné la relation entre maladie grave et la dissolution du mariage, soit par divorce, soit par décès d'un des partenaires, chez ces couples suivis durant plus de 20 ans. Les chercheurs ont pris en compte les facteurs de confusion possibles comme l'âge, l'éducation, l'origine ethnique, le statut socioéconomique, la durée du mariage et la satisfaction conjugale initiale. L'analyse conclut que,

· sans surprise, plus de mariages se terminent par un divorce (33%) que par le veuvage (24%),

· sans surprise non plus, l'âge est associé au risque de développement de maladies physiques chez les 2 conjoints, avec une incidence plus élevée chez l'homme que chez la femme,

· le développement de la maladie chez le mari n'est pas associé à un divorce ultérieur,

· le développement de la maladie chez la femme est associé à une probabilité plus élevée de 6% de divorce ultérieur.

· Pour l'association entre le développement de la maladie et le veuvage, aucune différence significative n'est constatée, une nouvelle fois sans surprise, entre les 2 sexes (+ 5% pour le veuvage de la femme, + 4% pour le veuvage de l'homme).

· Le cancer ou la maladie cardiaque semblent moins associés à la dissolution du mariage que la maladie pulmonaire chez l'épouse.

Ainsi, seule l'apparition de la maladie chez la femme est associée à un risque accru de divorce. L'état de santé est donc à nouveau confirmé comme un facteur déterminant de la stabilité du couple. Enfin, si l'étude ne prouve pas le lien direct de causalité, l'association retrouvée avec sa maladie à elle et non à lui, pose question.

Source: Journal of Health and Social Behavior March 5 2015 doi: 10.1177/0022146514568351 In Sickness and in Health? Physical Illness as a Risk Factor for Marital Dissolution in Later Life

Plus d'études sur le Couple

Lire aussi: COUPLE: La santé, c'est meilleur à deux -

Autres actualités sur le même thème