Vous recherchez une actualité
Actualités

COUVERTURE VACCINALE: Et pourquoi pas à l'officine ?

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 2 semaines
Académie de Pharmacie

Pourquoi ne pas vacciner en pharmacie en prenant exemple sur les modèles étrangers ? », suggère l’Académie de Pharmacie. Alors qu’en France, la couverture vaccinale reste insuffisante pour certaines infections, les schémas de vaccination sont fréquemment incomplets chez les adolescents et les adultes, la vaccination est en chute libre pour la grippe saisonnière. En conséquence, l’immunité de groupe indispensable pour protéger les personnes les plus vulnérables (en particulier nourrissons, personnes âgées, patients allergiques ou immunodéficients…) pourrait ne plus être garantie. Pourtant, malgré le contexte actuel de défiance vis-à-vis des vaccins, améliorer la couverture vaccinale doit être un objectif prioritaire de santé publique.

La contribution des pharmaciens, sous certaines conditions et en complément des médecins et des infirmiers, permettrait de faciliter l'accès à la vaccination. En effet : • les pharmaciens sont, pour le public, les plus accessibles des professionnels de la santé ; • dans tous les pays où les pharmaciens ont l'autorisation de vacciner, la couverture vaccinale a été notablement améliorée.

De nombreux exemples réussis à l'étranger

- Aux USA, la vaccination par le pharmacien en officine existe depuis une vingtaine d'années et elle est autorisée dans 50 États,

- Au Canada (Toronto), 25 % de ceux qui n'étaient pas habituellement vaccinés et 21 % des sujets à risque ont saisi l'opportunité d'une vaccination en pharmacie,

- Au Royaume-Uni, la vaccination par les pharmaciens, qui existe depuis une quinzaine d'années, est largement adoptée par la population ; une étude a ainsi démontré qu'en 2012-2013, une partie des patients éligibles pour une vaccination gratuite dans leur centre de santé a préféré se rendre en pharmacie et payer pour sa vaccination ; la vaccination contre la grippe a même été prise en charge sur 90 % du territoire anglais pour la saison 2014-2015.

- Au Portugal, près de 2.000 pharmacies sur 2.200 proposent aujourd'hui la vaccination, et, depuis 2008, date de l'autorisation de la vaccination en pharmacie, la couverture vaccinale des plus de 65 ans a été améliorée.

- En Suisse enfin, le canton de Zurich, vient d'annoncer que ses pharmaciens seront autorisés à vacciner dès l'automne prochain sans prescription médicale.

L'Académie nationale de Pharmacie tient à rappeler ses prises de position :

Ø l'autorisation de vacciner par les pharmaciens ne doit concerner, dans un cadre réglementaire bien précis, que des pharmaciens volontaires ;

Ø aucun pharmacien ne saurait être habilité à vacciner sans une formation préalable adaptée, lui permettant de renforcer ses compétences sur les aspects scientifiques, techniques et règlementaires touchant aux vaccins et à la vaccination. Ainsi, un complément d'enseignement professionnel continu doit être mis en place ainsi qu'une formation à la vaccination dans le cursus des études de pharmacie (comme cela a déjà été initié dans plusieurs facultés) ;

Ø Les pharmaciens ne doivent pouvoir contribuer à l'effort d'amélioration de la couverture vaccinale qu'en étroite relation avec les autres professionnels de santé, les médecins en particulier.

Autres actualités sur le même thème