Vous recherchez une actualité
Actualités

CRISE CARDIAQUE: 11% en moins grâce à l'interdiction du tabac dans les lieux publics

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 3 semaines
PLoS ONE

Cette étude de l’Hospital del Mar Medical Research Institute (IMIM) publiée dans l’édition du 24 janvier de la revue PLoS ONE, montre l’efficacité de la législation antitabac sur l’incidence de l’infarctus aigu du myocarde. Une baisse de 11% du nombre d’infarctus est ainsi constatée sur les 2 années qui ont suivi la mise en œuvre de mesures anti-tabac en Espagne, en 2006.

La maladie coronarienne, principale cause de décès dans les pays industrialisés, survient en cas d'afflux insuffisant de sang. L'un de ses principaux facteurs de risque est le tabagisme estimé comme responsable d'environ 20% du fardeau des maladies cardiaques dans les pays européens.


Les chercheurs participant à l'étude Regicor (Registre Cœur Girona), du IMIM et de plusieurs autres instituts espagnols ont évalué l'impact de la législation antitabac adoptée en 2006 sur l'incidence de l'infarctus du myocarde aigu dans la province de Gérone. Les chercheurs ont analysé les données correspondant à 3.703 infarctus intervenus sur la période 2002 et 2008, chez les 65-74 ans, et regardé si leur nombre avait diminué au cours de la période 2006-2008, après mise en œuvre de la loi vs la période précédente, de 2002 à 2004. Ils aboutissent à une chute de 11%, surtout chez les femmes et chez les non-fumeurs actuels.

Efficace ici contre le tabagisme passif : Irene romaine, épidémiologiste et co-auteur de l'étude confirme que le nombre total des infarctus traités à l'hôpital ou non, a bien chuté de 11% dans la période postérieure à la mise en œuvre de la loi. Une réduction observée essentiellement dans le groupe des non-fumeurs (-15%) et les personnes âgées de plus de 65 ans (-18%), ce qui suggère que le groupe de population qui a le plus bénéficié de la loi votée en 2006 est celui des non-fumeurs, avec une exposition réduite au tabagisme passif.
L'Espagne a adopté deux récentes législations anti-tabac, en décembre 2005, entrée en vigueur le 1er Janvier 2006 (interdiction de fumer dans les lieux de travail et dans les établissements d'accueil de plus de 100 m2) et en décembre 2010, entrée en vigueur le 1er janvier 2011 (Interdiction de fumer dans les lieux publics). Ces résultats confirment donc, et principalement sur la réduction du tabagisme passif, leur efficacité.

Source: PLoS ONE January 23, 2013 doi:10.1371/journal.pone.0053722 Impact of a partial smoke-free legislation on myocardial infarction incidence mortality and case-fatality in a population-based registry: the REGICOR Study

Lire aussi: TABAC: Les photos choc sur les paquets, efficaces aussi sur les minorités -

Dernières actualités sur le Tabagisme

Autres actualités sur le même thème

Pages