Vous recherchez une actualité
Actualités

DENGUE en Guyane: Envoi d'une mission de renfort sanitaire

Actualité publiée il y a 8 années 8 mois 1 semaine
Ministère- ARS

Face à l’épidémie de dengue qui sévit en Guyanne, avec 3.000 cas confirmés par le Ministère et 10.000 cas évocateurs par l’Agence régionale de santé, la Ministre de la santé, Marisol Touraine, vient de mobiliser une équipe de réservistes sanitaires de l’EPRUS (Etablissement de Préparation et de Réponse aux Urgences Sanitaires) pour renforcer le centre hospitalier de Cayenne sur une mission de 15 jours.

2 médecins dont un pédiatre, 6 infirmiers et un cadre de santé, tous volontaires vont se rendre en Guyane dès le 14 mai 2013, pour renforcer les services des urgences et de pédiatrie de l'hôpital Andrée Rosemon de Cayenne, et soutenir les équipes locales qui font face à la persistance et à la gravité de l'épidémie de dengue. 3 missions de la Réserve Sanitaire de l'EPRUS avaient déjà eu lieu en Guyane en mars et en avril dernier pour aider le centre hospitalier à surmonter un pic épidémique. Ces jours-ci, les personnels des services d'urgences et de pédiatrie du centre hospitalier de Cayenne doivent faire face à un nouveau pic de fréquentation, soit 200 passages quotidiens aux urgences vs 120 habituellement.


L'épidémie de dengue sévit depuis plusieurs mois en Guyane. Plus de 3.000 personnes ont été contaminées avec 3.150 prélèvements positifs à ce jour, dont 450 ont été hospitalisées. 5 décès sont constatés au 13 mai, informe le Ministère. Dans le même temps, l'Agence régionale de santé de Guyane déclare estimer à 10.000 le nombre de cas évocateurs.

La dengue reste une maladie grave, parfois mortelle. C'est la maladie virale la plus importante transmises par des arthropodes, avec près de 100 millions de cas signalés chaque année dans le monde. Comme aucun vaccin homologué ou traitement dédié n'existe pour la dengue, les stratégies les plus prometteuses pour contrôler la maladie impliquent de cibler le moustique vecteur prédominant, Aedes aegypti. La lutte contre le moustique-vecteur et les gîtes larvaires est donc essentielle et l'ARS Guyane rappelle sur son site les mesures de protection et de lutte contre la dengue. Le sérotype circulant est majoritairement de dengue 2, qui n'a pas été à l'origine d'une épidémie de Dengue depuis 2006.