Vous recherchez une actualité
Actualités

DENGUE: Wolbachia, la bactérie qui soigne les moustiques

Actualité publiée il y a 10 années 4 mois 4 semaines
Nature

Utiliser une bactérie, la Wolbachia, qui bloque la transmission, par les moustiques, du virus de la dengue, c’est l’approche alternative proposée par ces chercheurs qui publient dans l’édition en ligne de Nature du 25 août. La propagation de la fièvre dengue pourrait ainsi être contrôlée par cette bactérie qui infecte les moustiques qui transportent le virus puis leur descendance. Des résultats qui découlent de plus de 20 années d’années de recherche et qui restent essentiels même avec la perspective, sous quelques années, d’un vaccin contre la maladie.

Car la dengue est un problème croissant dans les régions tropicales et subtropicales et son incidence progresse de façon spectaculaire depuis quelques décennies: Selon l'OMS, 40% de la population mondiale sont désormais exposés au risque. Les mesures de lutte classiques visant à réduire les populations du vecteur principal de transmission, le moustique Aedes aegypti, ont peu de résultats. La maladie provoque une forte fièvre, des douleurs articulaires et musculaires et peut aller jusqu'à la forme hémorragique, chez les personnes qui ont déjà été infectées par une souche différente du virus.


Une propagation “garantie”: Ces chercheurs ont lâchés des moustiques, infectés par la bactérie Wolbachia, qui détruit les virus, et se propage rapidement dans la population de moustiques sauvages. Wolbachia est transmise par les moustiques femelles à leur progéniture. Une paire de moustiques infectés produisent un peu moins d'œufs qu'un couple non infecté, mais quand un moustique mâle infecté s'accouple avec une femelle non infectée, la femelle ne produit pas d'œufs. C'est donc un avantage important pour la propagation des moustiques infectés par Wolbachia, expliquent les chercheurs. Autre “avantage”, Wolbachia supprime au delà du virus de la dengue, d'autres microbes vivant dans le moustique.

Un modèle mathématique de propagation: Les chercheurs démontrent que la souche de Wolbachia réduit la durée de vie des moustiques adultes A. aegypti, influence directement la sensibilité des insectes à l'infection et bloque la transmission des souches de dengue, formant la base d'une approche biologique et pratique de la suppression de la dengue. Ils fournissent également les bases mathématiques de cette nouvelle stratégie de lutte avec un modèle de propagation complexe. Car Wolbachia est rare et sa propagation à travers une population d'insectes reste limitée puisque les couples infectés pondent moins d'œufs que les couples non infectés. Cependant, dès que la prévalence de l'infection dépasse un certain seuil, sa propagation s'accélère.

Rappelons qu'un vaccin est en cours de test et pourrait être disponible autour de 2015.