Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPRESSION: La France championne du monde

Actualité publiée il y a 9 années 1 semaine 1 jour
BioMed Central Medicine

Ce bilan basé sur près de 90.000 personnes, publié dans la revue BioMed Central Medicine annonce le chiffre de 121 millions de personnes dépressives dans le monde. Au delà, la dépression serait responsable de 850.000 décès chaque année. En affectant la capacité d'une personne à travailler, à nouer des relations sociales et en réduisant sa qualité de vie, la dépression est un fardeau économique important. Cette étude qui compare les conditions sociales de la dépression dans 18 pays, classe les pays riches, et en particulier la France, parmi les plus touchés par la dépression. Autre conclusion importante, les femmes, en moyenne, seraient deux fois plus sujettes à dépression.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

En coordination avec l'Organisation mondiale de la santé mondiale “Mental Health (WMH) Survey Initiative” des chercheurs de 20 centres ont collaboré pour étudier la prévalence de la dépression tout autourde la planète. Un épisode dépressif majeur (EDM) était déterminé par 5 des 9 critères de la dépression, dont la tristesse, la perte d'intérêt ou de plaisir, le sentiment de culpabilité ou une faible énergie, une mauvaise estime de soi, des troubles du sommeil ou de l'appétit, une mauvaise capacité de concentration.


Basé sur des entretiens détaillés avec plus de 89.000 personnes, les résultats montrent que 15% de la population des pays à revenus élevés (contre 11% pour les pays à faible ou moyen revenus) sont susceptibles de vivre une dépression au cours de leur vie et que 5,5% de ces populations ont eu une dépression dans la dernière année. Les EDM sont plus élevés dans les pays à revenus élevés (28% vs 20%) et sont particulièrement élevés (plus de 30%) en France, aux Pays-Bas, et aux Etats-Unis. Le pays ayant la plus faible incidence s'avère être la Chine avec un taux de 12% de risque de dépression au cours de la vie mais en revanche avec un taux très élevé d'EMD partagé avec l'Inde (presque 36%).

A partir des données croisées, d'autres conclusions importantes émergent:

- Les femmes sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression que les hommes,

- la perte d'un partenaire, le divorce ou la séparation, sont les facteurs principaux de dépression,

- l'âge d'apparition de la dépression intervient deux années plus tôt dans les pays à faible revenu.

Le Pr. Evelyn Bromet de la State University de New York commente ces résultats: “C'est la première étude qui utilise une méthode standardisée pour comparer la dépression et les EDP selon les pays et les cultures. Elle rappelle que la dépression est un important problème de santé publique dans toutes les régions du monde et informe qu'elle est fortement liée aux conditions sociales. Comprendre les causes de la dépression va contribuer à aider les initiatives mondiales pour réduire l'impact de la dépression sur la vie des personnes et à réduire le fardeau pour la société. "