Actualités

DÉVELOPPEMENT: Comment l'anxiété peut faire du mal aux enfants

Actualité publiée il y a 7 années 9 mois 2 jours
Journal of Affective Disorders

Angoisse de la séparation à l’enfance, troubles de la communication à l’adolescence, troubles de l’humeur ou troubles anxieux, difficultés scolaires, les manifestations de l’anxiété sont nombreuses et peuvent être sévères chez l’Enfant ou l’adolescent si le trouble n’est pas traité, alerte cette étude de l’Université de Reading (UK). Les conclusions, présentées dans le Journal of Affective Disorders, rappellent la nécessité d’un suivi et d’une prise en charge personnalisés.


Les auteurs rappellent le peu d'études et de données sur les caractéristiques cliniques des troubles anxieux chez l'Enfant et/ou l'adolescent. De plus, la plupart du temps les enfants sont considérés dans les études comme un groupe homogène, sans distinction d'âge et en particulier sans prise en compte du passage à l'adolescence. Les chercheurs ont donc cherché à déterminer l'existence de caractéristiques spécifiques, selon les différents groupes d'âge.

L'étude a été menée auprès de 100 enfants, âgés de 6 à 12 ans et de 100 adolescents, âgés de 13 à 18 ans présentant des troubles de l'anxiété et suivis en service spécialisé. Ces jeunes participants ont subi différentes évaluations diagnostiques dont un entretien structuré reconnu (Anxiety Disorders Interview Schedule for DSM IV – Child and Parent) qui permet d'évaluer l'anxiété et autres troubles de l'humeur et du comportement en fonction des critères de diagnostic standards. Si l'enfant ou de l'adolescent répondait aux critères de diagnostic, le clinicien lui affectait un score de gravité. Enfin les symptômes liés à 6 domaines d'anxiété étaient évalués sur la base du test Spence Children's Anxiety Scale.

Plusieurs manifestations sont à rechercher :

- attaques de panique

- agoraphobie

- anxiété de séparation

- crainte de blessure physique

- phobie sociale

- anxiété généralisée

- troubles obsessionnels-compulsifs

- TDAH…

Quelques pistes: L'analyse montre que,

· 84% des enfants et des adolescents reçoivent bien un diagnostic de trouble de l'anxiété,

· ce n'est pas le cas de 6% des enfants et de 9% des adolescents.

· Les enfants sont plus susceptibles (44%) que les adolescents (18%) d'avoir un diagnostic de trouble d'anxiété de séparation.

· Le trouble d'anxiété sociale et le trouble d'anxiété généralisée sont plus fréquents chez les adolescents (52% et 55%, respectivement) vs les enfants (45% et 49%, respectivement),

· bien que la plupart des enfants et des adolescents présentait des troubles de sévérité modérée, les adolescents ont reçu, dans l'ensemble, des diagnostics plus graves (avec un score d'anxiété moyen de 5,33 pour les adolescents vs 4,93 pour les enfants).

· Les troubles de l'humeur sont plus fréquents chez les adolescents (24%) que chez les enfants (6%),

· les problèmes scolaires également (18% vs 7% chez les enfants).

L'analyse montre ainsi toute l'importance d'un diagnostic personnalisé et donc d'un traitement spécifique à chaque patient. Des caractéristiques cliniques distinctes, selon chaque patient, qui ont des implications claires pour le traitement, concluent les auteurs. Au-delà, cette étude apporte une indication précieuse de « l'ordre de grandeur » de la prévalence des troubles anxieux chez l'enfant et chez l'adolescent.

Source: Journal of Affective Disorders 2014 DOI: 10.1016/j.jad.2014.06.028 Children and adolescents referred for treatment of anxiety disorders: Differences in clinical characteristics

Plus d'études sur l'Anxiété, le Développement

Autres actualités sur le même thème