Vous recherchez une actualité
Actualités

DIAGNOSTIC: Le test sanguin universel capable de détecter plusieurs types de cancer

Actualité publiée il y a 3 années 7 mois 2 semaines
Journal of Molecular Biology

Cette étude de scientifiques américains des National Institutes of Health (NIH) et du National Human Genome Research Institute va peut-être "révolutionner" le diagnostic des cancers. Ces chercheurs identifient ici une signature génomique particulière, issue d’une modification chimique de l'ADN appelée méthylation, qui permet de contrôler l'expression des gènes. Particulière car elle s'avère présente dans 5 types de cancers voire plus. Une découverte présentée dans le Journal of Molecular Biology qui ouvre l’espoir d'un test sanguin « à large spectre » c’est-à-dire capable de détecter toute une variété de cancers à un stade précoce, au moment où les traitements sont les plus efficaces.

Cette signature « vaut » pour 5 types différents de cancer et peut également être présente dans de nombreux autres types de cancer. Elle est issue de l'hyperméthylation de certains gènes, la méthylation régulant l'expression de ces gènes un peu comme un variateur sur un interrupteur, l'hyperméthylation diminuant l'activité du gène. Un biomarqueur universel de cancer ? Le Pr Laura Elnitski, biologiste au National Human Genome Research précise que cette signature est basée sur une hyperméthylation du gène ZNF154, un gène autour duquel son équipe avait déjà identifié, en 2013, une méthylation, et cela dans 15 types de tumeurs touchant 13 organes différents. L'espoir d'un biomarqueur universel du cancer était né : « aucun chercheur de l'équipe n'a dormi cette nuit-là », raconte le Dr Elnitski.


Cette nouvelle recherche leur permet aujourd'hui d'identifier précisément une signature ou marque de méthylation associée aux cancers du côlon, du poumon, du sein, de l'estomac et de l'endomètre. Et c'est toujours la même pour tous les types et sous-types de tumeurs. De plus, pour vérifier la connexion entre la méthylation et le cancer, l'équipe a développé un programme informatique qui validé cette signature sur l'ADN de patients atteints et exempts de cancer. Cette seconde phase a permis de fixer un seuil de détection de l'ADN tumoral.

Une étape importante vers un test universel de détection des cancers : une simple analyse de sang pourrait bientôt permettre une détection multi-cancers. Les chercheurs commencent à travailler sur des échantillons de sang provenant de patients atteints d'autres types de cancers dont le cancer de l'ovaire dont la détection précoce est si précieuse pour le pronostic. Le processus doit également être testé au cours du traitement, pour évaluer la réponse au traitement, détecter les éventuelles récidives et rémissions.

Il reste enfin à comprendre le processus sous-jacent à cette méthylation observée autour de ZNF154.

Autres actualités sur le même thème