Vous recherchez une actualité
Actualités

DOULEUR chronique: Un gène cible identifié pour supprimer la douleur

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 3 heures
Science

Cette étude menée par des chercheurs de l'Université de Cambridge et de l'Université de Cadix aurait identifié un gène de la douleur chronique ce qui conduire au développement de médicaments pour traiter les douleurs dorsales persistantes. Ces résultats viennent d’être publiés dans l’édition du 9 septembre de la revue Science.

Cette recherche menée sur la souris a abouti à l'identification du gène appelé HCN2 qui, une fois supprimé, fait disparaître l'hypersensibilité chronique à la douleur causée par des lésions nerveuses sans toutefois supprimer la sensibilité à des douleurs aiguës de courte durée comme celle liée à une brûlure par exemple.


Cette recherche présente un potentiel important pour la prise en charge de la douleur chronique et de la douleur neuropathique à des lésions aux nerfs eux-mêmes. Les chercheurs expliquent que la fréquence avec laquelle les nerfs impliqués dans la détection des signaux de douleur envoient des signaux au cerveau affecte la sensation de douleur. Cette fréquence pourrait être influencée par les canaux ioniques, dont ceux de la famille HCN, à laquelle appartiennent les gènes HCN1 et HCN2. Ces gènes sont présents à des niveaux élevés dans les nerfs impliqués dans la douleur et les sensations comme le toucher. De précédentes expériences ont suggéré que HCN1 ne joue pas un rôle important dans la sensation de douleur, les chercheurs ont donc étudié le cas de HCN2.

Suppression du gène, suppression de la sensibilité aux douleurs chroniques: Les chercheurs ont modifié génétiquement des souris pour supprimer ce gène dans les nerfs de détection et étudié les effets sur leur capacité à ressentir la douleur. Les souris génétiquement modifiées ne pas montrent aucune modification de leur seuil de la douleur à court terme à l'exposition à la chaleur ou la pression mais perdent leur hyper-sensibilité aux douleurs chroniques.

La présence du gène HCN2 est donc nécessaire pour la détection des douleurs neuropathiques. Les prochaines étapes seraient de réussir à bloquer sélectivement l'action de HCN2 et de pouvoir développer ensuite, sur ce principe des médicaments contre la douleur pour bloquer les effets de la douleur neuropathique et inflammatoire.

Source: Science September 2011: Vol. 333 no. 6048 pp. 1462-1466 DOI: 10.1126/science.1206243 HCN2 Ion Channels Play a Central Role in Inflammatory and Neuropathic Pain.

Accéder à toutes les Actualités sur le thème de la Douleur

Autres actualités sur le même thème