Vous recherchez une actualité
Actualités

DYSPAREUNIE : Le courant interférentiel offre une solution au « sexe douloureux »

Actualité publiée il y a 8 mois 2 semaines 1 jour
NAMS
On sait qu’un apport ou un niveau insuffisant d’œstrogènes entraîne une série de changements physiques chez les femmes, dont certains peuvent limiter l'aptitude et l’agrément à avoir des relations sexuelles.

De nombreuses études se mettent enfin à documenter le concept de syndrome génito-urinaire à la ménopause, dont la dyspareunie ou la douleur lors des rapports sexuels peut être l'une des manifestations. Cette étude qui compare l'efficacité de la crème vaginale à base d'estradiol avec le courant interférentiel dans le traitement de ces troubles sexuels chez certaines femmes, plus jeunes, mais affectées d’insuffisance ovarienne prématurée, conclut à une alternative prometteuse pour éliminer la douleur lors des relations sexuelles. Des données présentées lors de Journées de la Société nord-américaine de ménopause (NAMS).

Pour continuer à lire cette actualité, vous devez être membre Premium.

Je souhaite devenir membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site et recevez gratuitement chaque semaine, la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner 29€ TTC/an

Devenez membre PREMIUM

Accèdez sans limite aux 15 000 actualités du site
et recevez gratuitement chaque semaine,
la Newsletter Santé log avec les actus Santé à ne pas manquer !

S'abonner
29€ TTC/an

Je suis déjà membre PREMIUM

Autres actualités sur le même thème

ABONNEMENT PREMIUM

Accédez sans limite à plus de 15 000 actualités