Vous recherchez une actualité
Actualités

FATIGUE et DOULEURS CHRONIQUES : Le Lightning Process pour reconstruire les bonnes connexions

Actualité publiée il y a 1 année 5 mois 2 semaines
Témoignage
Cette technique « d’auto-guérison » est ici présentée comme « naturelle, pratique, innovante et très efficace à améliorer la santé et l’équilibre émotionnel ».

Cette praticienne du Lightning Process® (LP) revient sur les bénéfices de cette technique, qui consiste à soulager ses douleurs chroniques grâce à son cerveau et qui gagne en notoriété dans la prise en charge des symptômes de fatigue chronique ou encéphalomyélite myalgique (SFC/EM) et de la fibromyalgie. Cette technique « d’auto-guérison » est ici présentée comme « naturelle, pratique, innovante et très efficace à améliorer la santé et l’équilibre émotionnel ».

 

Une petite étude britannique, présentée dans la revue Achives of Disease in Childhood, avait récemment suggéré que la technique pourrait aider les enfants atteints de tels syndromes à perdre en anxiété et à gagner en concentration. Michèle Chaudesaigues, elle-même atteinte de dépression à vingt ans et de fibromyalgie a appris à utiliser cette technique et a décidé d'en faire bénéficier ceux qui, dans une problématique médicale complexe ne trouvent pas de soulagement à leur douleur physique et émotionnelle avec les traitements standards.

 

Alors, c'est quoi le Lightning Process® ? Le LP est présentée par l’auteur comme une technique naturelle d’auto-guérison qui repose sur les découvertes en neuroscience et la neuroplasticité. Elle permet un travail sur soi-même, de reprise de contrôle de plusieurs facteurs ayant un impact sur la santé. Son cheminement consiste donc d’abord à identifier tous les facteurs/éléments qui influencent précisément la santé du sujet puis à utiliser des outils permettant au sujet de reprendre le contrôle de ces facteurs. Cette reprise de contrôle passe notamment par un petit exercice mental quotidien d’1 à 2 minutes à répéter plusieurs fois à différents moments de la journée et, au total, sur une vingtaine de minutes par jour.

Un exercice mental qui vise à détruire les blocages neurologiques néfastes à la santé : en théorie il s’agit de détruire des réflexes mentaux néfastes et de reconstruire les connexions neurologiques « de bonne santé ». Pour réussir, la technique doit être pratiquée de manière pro-active, dynamique et régulière.

 

Quelles sont les bases du LP ?

  • La plasticité cérébrale (ou neuroplasticité) : la plasticité cérébrale peut en effet travailler contre le bien-être et la santé ; Ainsi, certains réseaux cérébraux vont transmettre la douleur, la fatigue ou le stress jusqu’à devenir des automatismes. Le principe est donc de ré-entrainer son cerveau afin d'utiliser, par exemple dans le cas de douleurs chroniques ou de fibromyalgie, des "connexions zéro douleur" qui vont rapidement devenir les nouvelles connexions neurologiques dominantes et « apaisantes ».
  • La « Réponse Physique aux Menaces », une réponse évolutive au danger pour garantir notre survie, lorsque stimulée sur le long terme peut avoir des conséquences néfastes sur plusieurs autres systèmes internes et provoquer des interruptions dans les fonctions immunitaires, musculaires et digestives. L'exercice du LP est conçu pour réduire la RPM à la fois dans la durée et la fréquence de son déclenchement. Il s’agit, écrit l’auteur, « de reprendre la main sur la RPM et rediriger toute cette énergie vers les systèmes de vie sur le long terme ».
  • La connexion corps-esprit : de la même manière qu’on reconnait de mieux en mieux l’efficacité d’approches thérapeutiques alternatives, ayant pour objectif la santé du corps et de l'esprit, la connexion corps-esprit ou « la puissance de notre esprit sur notre corps » est l’une des bases du du Lightning Process® !

 

 

Le Lightning Process® pour quels patients ? Le Lightning Process® n'est pas un traitement et l’auteur n’est pas médecin. Le Lightning Process® ne soigne pas des pathologies, la technique permet d’apprendre comment améliorer et devenir acteur de sa santé. Chaque sujet peut ainsi agir sur la maladie ou les symptômes. Ainsi, dans sa pratique, l’auteur reçoit des personnes souffrant de conditions médicales très variées, dont des maladies auto-immunes, infectieuses, virales ou émotionnelles mais, en grande majorité, de stress/anxiété, de douleurs et de fatigue chronique, de dépression et d’allergies. Le rôle du praticien de LP, bien que la technique soit la même pour tous, est de l'ajuster, de la personnaliser en fonction de la personne et de sa problématique médicale.

Il est clair que le LP ne remplace pas, le cas échéant, un suivi médical et les traitements standards que peut prescrire le médecin.  

Autres actualités sur le même thème