Vous recherchez une actualité
Actualités

FERTILITÉ: Vitamine D donc soleil, contribuent à la motilité du sperme

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 4 semaines
Human Reproduction

Et comme la lumière du soleil permet au corps de produire la vitamine D, l’exposition au soleil, aussi serait associée à la qualité du sperme ou plus exactement, selon cette étude de chercheurs de l'Université de Copenhague, à la motilité des spermatozoïdes. Des résultats “sympathiques” à l’approche de l’été, publiés dans l’édition en ligne du 22 avril, de la revue scientifique Human Reproduction.

Cette recherche en deux parties a d'abord testé les niveaux de vitamine D dans le sang et la motilité des spermatozoïdes de 300 hommes danois puis a ensuite étudié ce qui se passait lorsque de la vitamine D était ajoutée à des échantillons de sperme de 40 autres hommes. Les chercheurs ont ainsi découvert que la vitamine D augmentait le taux de calcium dans le sperme et entraînait ainsi une augmentation de la motilité des spermatozoïdes et la proportion de spermatozoïdes se transformant de manière à pouvoir fusionner avec un ovule de la femme.


Cette étude montre que la vitamine D peut avoir un effet sur le sperme, mais des reccherches supplémentaires sont nécessaires pour voir si la quantité de vitamine D utilisée dans la phase expérimentale de cette étude reflète la gamme de niveaux de vitamine D auxquels les spermatozoïdes sont normalement exposés dans l'organisme humain.

Déficience en vitamine D signifie-t-il infertilité? Les hommes participants à l'étude ont été recrutés dans la population générale et bien que ceux qui présentaient une déficience en vitamine D avaient des spermatozoïdes moins mobiles, les chercheurs n'ont pas su préciser si cela pouvait être un frein pour concevoir avec leur partenaire. D'autres recherches sont donc également nécessaires pour voir si une carence en vitamine D est associée à une infertilité.

Chez l'animal : Les chercheurs suggèrent qu'un récepteur de la vitamine D est présent sur le sperme de l'homme et des souris génétiquement modifiées qui ne possèdent pas ce récepteur ou qui sont élevées sans apport suffisant en vitamine D ont tendance à présenter une altération de la fertilité, une faible numération de spermatozoïdes et des spermatozoïdes moins mobiles.

Chez l'Homme, les chercheurs ont examiné, en laboratoire, l'effet de la supplémentation en vitamine D sur les caractéristiques du sperme de 40 hommes. Ils ont mesuré le volume des échantillons, la motilité des spermatozoïdes, la numération des spermatozoïdes et la forme des spermatozoïdes. Les chercheurs ont ajouté une petite quantité de vitamine D sur l'échantillon, attendu 45 minutes et ont ensuite examiné l'effet sur la motilité des spermatozoïdes, la signalisation calcique dans le sperme et la réaction acrosomique des spermatozoïdes.

Les chercheurs constatent:

· que les hommes, classés comme ayant une carence en vitamine D ont une plus faible proportion de spermatozoïdes mobiles, les spermatozoïdes qui ont été mobiles,

· que l'ajout de vitamine D à des échantillons de sperme provoque une augmentation rapide de leur concentration en calcium,

· que l'utilisation d'un inhibiteur qui bloque le récepteur de la vitamine D dans les spermatozoïdes bloque l'augmentation en calcium lors de l'ajout de vitamine D,

· que l'ajout de vitamine D augmente jusqu'à 7% la motilité des spermatozoïdes;

· que l'ajout de vitamine D augmente de 6% la proportion de spermatozoïdes suivant le processus de réaction acrosomique.

Les chercheurs suggèrent donc une association positive entre les taux sanguins de vitamine D et la motilité des spermatozoïdes. Ils ajoutent que leurs résultats montrent que la vitamine D active le récepteur de la vitamine D, entraînant une augmentation du taux de calcium dans le sperme, induisant cette plus grande mobilité des spermatozoïdes et une plus forte propension à la réaction acrosomique.

Cette étude a été cofinancée par la Fondation Novo-Nordisk.