Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBRILLATION AURICULAIRE: Aristote prouve l'efficacité d'un nouvel anticoagulant

Actualité publiée il y a 8 années 2 semaines 4 jours
NEJM et ESC Congress 2011

Aristote, c’est le nom de cet essai à grande échelle qui conclut que l’apixaban (Eliquis), un nouvel anticoagulant est supérieur à la warfarine standard pour prévenir l’AVC et l’embolie systémique chez les patients atteints de fibrillation auriculaire (FA). Par ailleurs, apixaban est à moindre risque d’hémorragies et de décès. Ces résultats, publiés dans l’édition en ligne du New England Journal of Medicine, ont également été présenté au congrès de l’European Society of cardiology (Paris). Ils ouvrent une nouvelle option thérapeutique pour les millions de personnes dans le monde qui souffrent de FA.

Les chercheurs de la Duke insistent sur l'importance des conclusions. Comparé à la warfarine déjà considérée comme très efficace dans la prévention des AVC, l'apixaban apporterait une réduction supplémentaire de 21% du risque d'embolie systémique et d'AVC. Le Dr. Christopher B. Granger, auteur principal de l'étude et professeur de médecine ajoute: "L'apixaban prouve également une réduction de 31% du RR de saignements ainsi que d'une réduction de 11% du RR de décès.


Aristote est un essai randomisé, en double aveugle mené sur 18.201 patients répartis sur 1.034 sites et 39 pays, qui ont reçu sur une durée moyenne d'1,8 ans et deux fois par jour soit 5 mg de warfarine soit d'apixaban. La réduction du taux d'AVC et d'hémorragies majeures s'est vérifiée dans tous les sous-groupes de l'étude, malgré leur disparité.

L'apixaban -un inhibiteur oral du facteur Xa- nécessiterait moins de surveillance et présenterait mons de risque d'interactions médicamenteuses ou alimentaires que la warfarine. Il serait mieux toléré, avec moins d'abandons en cours d'étude. Le nombre d'événements “évités” par 1.000 participants qui reflète la réduction absolue du risque est impressionnant: Apixaban a prévenu 6 AVC, 15 épisodes hémorragiques, et 8 décès, vs (respectivement) 4, 2 et 0 pour la warfarine;

La warfarine est un antagoniste de la vitamine K (AVK). Les données antérieures indiquent que la warfarine utilisée à long terme chez les patients souffrant de FA avec des facteurs de risque d'AVC peut réduire ce risque jusqu'à 70%. Mais seulement la moitié des patients pevent réellement bénéficier de ce traitement, qui comporte de tès nombreux effets indésirables. Cette nouvelle option thérapeutique répond ainsi à un énorme besoin encore non satisfait et attendu avec impatience par les médecins pour le traitement des patients à risque d'AVC associé à la FA.