Vous recherchez une actualité
Actualités

FIBROMYALGIE: L'oxygénothérapie hyperbare confirmée comme un traitement fiable

Actualité publiée il y a 3 années 4 mois 3 semaines
PLoS ONE

Deux études présentées dans la revue PLoS ONE viennent confirmer deux points importants : la fibromyalgie est une VRAIE maladie avec de vrais biomarqueurs spécifiques et l'oxygénothérapie hyperbare est un vrai traitement, efficace en particulier sur le symptôme majeur de la maladie, la douleur systémique ou localisée.

Caractérisée notamment par des douleurs diffuses, la fibromyalgie est une maladie chronique, systémique et multimodale qui semble toucher à la fois le système nerveux central et les « petites fibres nerveuses ». Un syndrome musculo-squelettique chronique qui n'affecte pas moins de 2% à 5% de la population, selon les dernières estimations. Ce syndrome douloureux est associé à une fatigue devenue chronique, des troubles du sommeil, des colopathies, des céphalées, etc … ce qui en fait une pathologie complexe et souvent invalidante. La maladie touche majoritairement les femmes, avec un sexe-ratio de 9:1. De précédentes études ont déjà suggéré, en plus de la sensibilité à la douleur, une tolérance réduite aux stimuli sensoriels et une hypersensibilité aux événements non-douloureux. La fibromyalgie est aujourd'hui prise en charge par la gestion du stress, les changements de mode de vie, et des médicaments médicamenteux. Cependant des thérapies alternatives sont de plus en plus envisagées. C'est le cas de l'oxygénothérapie hyperbare, un traitement médical dans lequel les patients sont exposés à une concentration de 100% d'oxygène en caisson hyperbare, et à pression supérieure à la pression atmosphérique normale. Cette exposition à des niveaux élevés d'oxygène pousse plus d'oxygène dans le flux sanguin et facilite ainsi l'irrigation du cerveau. L'oxygénothérapie est également utilisée pour d'autres conditions, dont les intoxications au monoxyde de carbone, le soin des brûlures et des ulcères diabétiques et les embolies ou la récupération post-AVC.


· La première étude, menée auprès de 48 femmes fibromyalgiques démontre une réduction des niveaux de douleur pour toutes les participantes, à l'issue d'un programme de 2 mois de traitement par l'oxygénothérapie hyperbare. Cette même étude identifie via IRM des marqueurs dans les zones du cerveau liées à la douleur fibromyalgique, ces changements significatifs d'activité cérébrale d'origine s'estompant avec le traitement par oxygénothérapie hyperbare.

· La seconde étude identifie un biomarqueur à base d'ARN pour le diagnostic de la fibromyalgie. Selon l'auteur, c'est un signal d'arrêt clair donné au scepticisme d'une partie des professionnels de santé qui se refusent à considérer la fibromyalgie comme une vraie maladie.

Autres actualités sur le même thème