Vous recherchez une actualité
Actualités

FIN de VIE: Du paradoxe du bien-être qui augmente avec l'âge

Actualité publiée il y a 5 années 1 semaine 8 heures
Psychology and Aging

Le paradoxe du bien-être qui augmente avec l'âge est mis à mal par cette étude qui montre que les symptômes dépressifs augmentent plutôt avec l'âge et même le grand âge. L’idée que les personnes âgées seraient globalement plus heureuses que les personnes plus jeunes est donc remise en question avec ces données de suivi de personnes âgées de 60 à au-delà de 85 ans. Les conclusions, présentées dans la revue Psychology and Aging, font à nouveau valoir, le besoin urgent de services adéquats dans le domaine du soutien de la santé mentale et de la gestion de la douleur.

 

« En pratique », l'étude, menée auprès de 2.087 participants âgés, en moyenne de 79 ans et de 65 à 103 ans, dont l'évolution des symptômes dépressifs a été suivie sur plus de 15 ans suggère un seuil aux alentours de l'âge de 65 ans vers « plus de dépression ».

 

Les chercheurs ont examiné les trajectoires des symptômes dépressifs avec l'âge, en tenant compte des facteurs de confusion (pathologies notamment) puis étudié les différences notables entre les sexes dans ces trajectoires.

 

Leur analyse révèle que :

 

· ces symptômes dépressifs sont particulièrement élevés chez les participants souffrant d'arthrite,

 

· ils augmentent avec l'âge de façon plus marquée chez les hommes que chez les femmes.

 

· L'étude des trajectoires montre que les symptômes dépressifs augmentent de l'âge jeune à l'âge mûr puis au grand âge.

 

· ces trajectoires de symptômes dépressifs liés à l'âge sont prédictives et de manière indépendante des autres facteurs, du risque de décès.

 

· A l'âge mûr, ces symptômes sont plus élevés chez les femmes mais, chez les hommes ils augmentent ensuite à un rythme plus rapide. Ainsi, la différence entre les sexes s'inverse aux environs de l'âge de 80 ans.

 

 

Les facteurs clés de ces augmentations comprennent le niveau d'incapacité physique, le développement de maladies, notamment chroniques, et l'approche de la mort. Des données essentielles pour une meilleure prise en charge de la vieillesse. On retiendra donc que les symptômes dépressifs continuent à augmenter tout au long de la vieillesse et qu'il faut répondre à ce besoin croissant de soutien en santé mentale et de gestion de la douleur.

 

 

Source: Psychology and Aging Oct 26, 2015 Trajectories of Depressive Symptoms in Old Age: Integrating Age-, Pathology-, and Mortality-Related Changes.

 

Lire aussi: VIEILLISSEMENT: Profiter de la vie permet de garder la forme

 

PSYCHO: Le bonheur augmente avec l'âge -

 

Autres actualités sur le même thème