Actualités

GRIPPE au Royaume-Uni : 112 décès mais l'épidémie se stabilise

Actualité publiée il y a 11 années 5 mois 2 semaines
Health Protection Agency (HPA)

Les derniers chiffres de la Health Protection Agency (HPA) indiquent une image contrastée de l'activité grippale au Royaume-Uni, néanmoins on retiendra le chiffre de 112 décès depuis le début de la saison grippale, dont 62 nouveaux décès depuis le dernier bilan. 78 % des personnes décédées faisaient partie de groupe à risque élevé et 80% n’étaient pas vaccinés. Certains indicateurs suggèrent que le niveau d’activité grippale commence à se stabiliser, mais avec prudence.

Les virus A/H1N1 et B restent les souches prédominantes en circulation, bien que des cas sporadiques de H3N2 aient également été signalés. Une petite proportion de cas de grippe provoque une pathologie grave, notamment chez les personnes âgées de moins de 65 ans.


La HPA précise que ces chiffres seraient bien inférieurs à ceux enregistrés lors de la pandémie. Sur les 112 décès confirmés, 95 sont liés au virus H1N1, 5 au type B et 12 non typés. La majorité des personnes décédées étaient âgées de moins de 65 ans – 9 de 5-14 ans, 70 de 15-64 ans et 16 cas ont été recensés chez des personnes âgées de 65 ans et plus. Depuis Octobre, six enfants de moins de cinq ans sont décédés de la grippe. 78 % des personnes décédées faisaient partie de groupe à risque élevé et 80% n'étaient pas vaccinés.

Le Professeur John Watson, chef du département des maladies respiratoires à l'HPA, rassure : "Notre dernier rapport suggère que le nombre de consultations pour syndrome grippal chez le médecin commence à se stabiliser, mais notre estimation peut être faussée par la période de vacances récentes. La grippe est toujours en circulation active et le message reste que les personnes appartenant à un groupe à risque doivent se faire vacciner dès que possible ».

Par ailleurs, le réseau de surveillance de la HPA indique également cette semaine une légère augmentation de certaines infections bactériennes invasives à pneumocoque à méningocoque du groupe A et d'infections streptococciques (iSGA) qui peuvent être associées à la grippe.

Les pharmaciens mobilisés : Le Royal College of General Practitionners (MG), qui avait déjà alerté sur le risque de rupture de Tamiflu® en suspension pour le Petit Enfant, puis au 7 janvier sur la rupture possible de vaccin contre la grippe, s'appuie désormais sur le réseau de pharmaciens anglais qui travaillent ensemble au niveau local avec d'autres professionnels de la santé, pour garantir aux patients l'accès aux médicaments, antiviraux et vaccins, pour lesquels les stocks restent tendus.