Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE en France : 127 décès, 7 mutations et 3 cas de résistance

Actualité publiée il y a 10 années 9 mois 6 jours
InVS

Avec 127 décès vs 113 la semaine précédente soit 14 décès supplémentaires et 719 cas graves, au 2 mars, l’activité épidémique confirme encore sa baisse, et si plus de 2,2 millions de personnes ont consulté leur médecin généraliste depuis le début de la saison grippale, les diagnostics de grippe sont en nette baisse : le taux d’incidence de consultations pour grippe clinique est maintenant inférieur à 500 cas pour 100.000 habitants dans toutes les régions françaises et diminue sur l’ensemble du territoire, à l’exception de l’Alsace où il augmente. A noter 7 cas de mutations du virus et trois cas de virus A(H1N1) résistants à l’oseltamivir (mutation H275Y) ont été détectés chez des patients immunodéprimés sous traitement par oseltamivir.

Près de 2,3 millions de personnes auraient consulté leur médecin généraliste, depuis le début de la saison, pour syndrome grippal, nous apprend le réseau Sentinelles. Pour cette dernière semaine, le nombre de consultations attribuables à la grippe parmi les consultations pour syndromes grippaux est estimé par le réseau sentinelles à 154 cas pour 100.000 habitants (soit 187.000 nouveaux cas, et toujours mais légèrement au-dessus du seuil épidémique (148/100 000) pour 100.000 habitants. Cette incidence est donc en nette baisse par rapport aux semaines précédentes (vs387/100, 518/100, 490/100, 499/100).


8 régions avaient dépassé le seuil épidémique la semaine dernière : Alsace (1135 cas pour 100 000 habitants), Limousin (375), Rhône-Alpes (373), Bretagne (285), Auvergne (255), Languedoc-Roussillon (231), Champagne-Ardenne (207) et Aquitaine (153).16 régions (vs 16, semaine précédente).

Concernant les cas rapportés, la semaine dernière, l'âge médian a augmenté, il est de 21 ans vs 19 et 16 ans les semaines précédentes et les hommes représentent 47% des cas. Les tableaux cliniques rapportés par les médecins Sentinelles ne présentent pas de signe particulier de gravité.

Virologie : Au cours des 8 dernières semaines, virus A et B ont co-circulé, les virus A/H1N1 restant dominants parmi les virus A.

La répartition par souche, était la suivante :

• 54,0% (n=1060) virus grippaux de type A : 40% A(H1N1)v, 6% A(H3N2), 8% A non typés,

• 45,7% (n=898) virus grippaux de type B,

• 0,3% (n=5) virus grippaux de type C.

6 cas de mutations D222G et un cas de mutation D222N (hémagglutinine- voir schéma CDC) ont été identifiés chez des cas graves admis en service de réanimation. Ces événements rares ont déjà été signalés pendant la pandémie 2009-2010. Ces mutations pourraient augmenter la capacité du virus à atteindre les voies respiratoires basses. L'efficacité des vaccins actuellement disponibles n'est pas remise en cause.

Le nombre de décès de la grippe s'élevait à 113, selon le dernier bilan de l'Institut de veille sanitaire du 23 février. La majorité des cas graves (719 vs 681 la semaine précédente) est liée au virus H1N1 et le nombre de cas graves, cette semaine est en diminution.